Rangers 4, Canadien 3 (F) - Le Canadien a bien joué, mais...

Il y a longtemps que le Canadien n'avait pas offert une performance aussi inspirée. L'effet «Gainey» se ferait-il enfin sentir?

Dans un match fort important dans la course aux séries, le Canadien s'est bien battu avant de s'incliner 4-3 aux tirs de barrage face aux Rangers de New York, mardi soir, au Centre Bell.

Markus Naslund, Nik Antropov et Chris Drury ont tous déjoué Carey Price lors de la fusillade. Alex Kovalev et Andrei Markov ont eu raison de Henrik Lundqvist.

«Les tirs de barrage, c'est un peu comme un loterie, a commenté Markov, la première étoile de la rencontre. Nous avons quand même amassé un point important.»

Kovalev (17e), Maxim Lapierre (12e) et Markov (10e) ont réussi les buts du bleu-blanc-rouge en temps réglementaire. Mathieu Schneider a amassé deux aides. Antropov, son 25e, Nikolai Zherdev et Ryan Callahan ont obtenu ceux des Rangers.

Cette victoire a permis aux Rangers de passer seuls au sixième rang, un point devant le Canadien. Le Tricolore occupe la septième place, trois points devant la Floride installée au neuvième rang.

«Il y a des points positifs, on n'a jamais lâché, a noté Gainey. Malheureusement, on n'a jamais été en avance dans le match. À 1-1 après deux périodes, on aurait dû prendre l'initiative de la rencontre au troisième tiers et marquer dans un match aussi important disputé à domicile. Mais au moins on s'est donné une chance de l'emporter après 60 minutes de jeu.»

Maxim Lapierre a disputé un fort match au centre d'Alex Kovalev et Christopher Higgins. «On a joué comme si c'était notre dernier match de la saison. Chacun a fait son travail, a déclaré Lapierre. On ne s'est pas écrasés en troisième. Pour nous, c'est un peu une victoire morale. On avait le coeur sur la glace. On aurait pu mériter deux points.»

Kovalev revenait au jeu après avoir raté deux matchs, victime d'un virus. Il a inscrit un but en deuxième période puis un autre aux tirs de barrage. «J'ai ressenti de la fatigue en début de match. Puis j'ai retrouvé mes jambes progressivement. Je ne me suis jamais senti aussi bien cette saison.»

Kovalev s'est dit encouragé par l'effort de l'équipe. Le Russe croit qu'il y a quand même place à de l'amélioration. «On commet encore trop d'erreurs dans notre territoire, surtout autour du filet où l'adversaire parvient à lancer ou à saisir des retours.»

À voir en vidéo