L'horizon est trouble pour le Canadien

Le Canadien misait sur ce long séjour à domicile pour consolider sa position au classement et assurer sa participation aux séries éliminatoires. Trois des neuf matchs prévus au Centre Bell ont été disputés, et le Tricolore se retrouve dans une position plus incertaine encore qu'il y a une semaine.

Le changement d'entraîneur n'a pas apporté les résultats souhaités. Sous la direction de Bob Gainey, le Canadien a vécu une semaine de misère. Au lendemain du congédiement de Guy Carbonneau, le Tricolore a remporté une courte victoire de 4-3 en prolongation face aux Oilers d'Edmonton. Le bleu-blanc-rouge s'est ensuite incliné 3-2 en prolongation devant les Islanders de New York, une formation de bas de classement réduite à employer des jeunes et des joueurs de la Ligue américaine, sinon de la ECHL. La semaine s'est conclue samedi soir par un revers de 3-1 face aux Devils du New Jersey.

La semaine qui vient n'annonce rien de bien encourageant pour les partisans de l'équipe. Le Canadien va accueillir les Rangers de New York demain, puis affrontera les Sénateurs, jeudi, à Ottawa, avant de revenir au Centre Bell pour se frotter aux Maple Leafs de Toronto.

«On va devoir amasser plus que trois points dans ces trois matchs, a prévenu Gainey après le revers face aux Devils. Il va nous falloir plus de trois points pour éviter d'être dépassés par nos poursuivants», a-t-il ajouté.

Le Canadien occupe le sixième rang de l'Association Est à 80 points, ex aequo avec les Rangers. Le Tricolore est toutefois à deux points seulement des Panthers de la Floride et du neuvième rang. D'où l'urgence d'avoir une bonne semaine.

«On doit se concentrer sur la semaine qui vient, a indiqué Saku Koivu. On a besoin de tous ces points.»

Des Rangers améliorés

Les Rangers représentent un adversaire plus redoutable depuis que John Tortorella a succédé à Tom Renney. Ils ont un dossier de 5-3-1 depuis le changement d'entraîneur, la formation new-yorkaise étant plus dynamique sous la gouverne de l'ancien pilote du Lightning de Tampa Bay. Les Rangers ont aussi ajouté des éléments de qualité avec l'addition du défenseur Derek Morris (Phoenix) et des attaquants Nik Antropov (Toronto) et Sean Avery (Dallas).

Le séjour à domicile sera entrecoupé d'un match à Ottawa. Même s'ils seront écartés des séries, les Sénateurs jouent du meilleur hockey depuis que Cory Clouston est derrière le banc. Les Sénateurs présentent un dossier de 5-1-0 à leurs six derniers matchs.

Les imprévisibles Maple Leafs seront au Centre Bell samedi. Même s'ils sont en période de reconstruction, les Leafs jouent toujours du hockey inspiré face au Canadien.

Malgré une semaine qui s'annonce difficile, le Canadien ne pourra se contenter d'une récolte inférieure à cinq points.

Manque de discipline

Le Canadien devra améliorer certains aspects de son jeu pour éviter de glisser encore davantage au classement. Les pénalités demeurent une source de préoccupation. Les mises en jeu également.

Samedi contre les Devils, le Tricolore s'est compliqué la vie tôt dans le match quand Tom Kostopoulos et Mike Komisarek ont visité le banc des pénalités au cours des 10 premières minutes de la rencontre. Les Devils en ont profité pour inscrire deux buts. Kostopoulos a été puni à deux reprises, chaque fois pour avoir retenu. Komisarek, lui, a péché en envoyant la rondelle chez les spectateurs.

«Des punitions nous ont empêchés d'avoir le début de match que l'on souhaitait, a déploré Bob Gainey. Cela a ajouté un poids sur les joueurs. Deux de ces punitions auraient pu être évitées», a ajouté l'entraîneur du Tricolore.

À voir en vidéo