Championnat du monde par trous Accenture - La rentrée triomphale de Tiger Woods

Marana, Arizona — Huit mois plus tard, Tiger Woods a joué comme s'il n'avait pas manqué une seule semaine. Woods a effectué une rentrée triomphale au Championnat du monde par trous Accenture hier, grâce notamment à un spectaculaire départ qui a fait réaliser aux amateurs de golf ce qu'ils avaient manqué depuis son époustouflante victoire à l'Omnium des États-Unis, malgré un genou en piteux état, il y a 253 jours.

Peu après midi dans le désert de l'Arizona, Woods a expédié sa balle à cinq pieds de la cible, grâce à un brillant coup de fer-8, pour un oiselet. Puis, il a doucement secoué le poing après avoir logé son coup d'approche à quatre pieds de l'objectif au deuxième trou, une normale-5, en route vers un aigle.

Grâce à un roulé de trois pieds pour une normale au 16e trou, Woods a finalement gagné son match de premier tour, 3 et 2 aux dépens de l'Australien Brendan Jones.

«J'ai dit à Stevie que j'avais l'impression que nous n'avions jamais été absents», a confié Woods en faisant allusion à Steve Williams, son cadet. «Nous étions de retour au travail, comme avant.»

Mais ce n'était pas une journée comme les autres.

Devant des milliers de spectateurs anxieux de voir chacun des coups du golfeur numéro un au monde, Woods n'a jamais donné l'impression de revenir d'une opération visant à reconstruire son genou gauche, effectuée une semaine après son triomphe à l'Omnium des États-Unis.

«Le genou a tenu le coup», a affirmé Woods. «C'était agréable.»

Woods a déjà dit qu'il avait hâte de ressentir la nervosité qui accompagne l'arrivée au premier tertre et l'adrénaline rattachée à la compétition. C'est comme si cette inactivité avait été emprisonnée en lui. Mais par des températures d'environ 30 degrés Celsius au nord de Tucson, Woods est enfin parvenu à l'expulser de son système.

Les amateurs s'étaient massés dans les gradins aménagés autour du premier tertre, et d'autres avaient trouvé place derrière les cordons de sécurité, du tertre jusqu'au vert. Et lorsque Woods a fait son arrivée, les cris d'encouragement pouvaient être entendus jusqu'au bout de l'allée.

À voir en vidéo