Canadien 3, Canucks 0 - Halak dispute un grand match

Précisons d'entrée de jeu que Jaroslav Halak sera devant le filet à Philadelphie, vendredi. Le jeune Slovaque veut saisir l'occasion que lui offre l'entraîneur Guy Carbonneau d'être le gardien de confiance du Canadien. Hier, il a été formidable en maîtrisant les 34 lancers auxquels il a été confronté, et le Tricolore a vaincu les Canucks de Vancouver 3-0 devant 21 273 spectateurs au Centre Bell.

«C'est le meilleur match que je l'ai vu disputer dans l'uniforme du Canadien», a déclaré Tomas Plekanec, auteur d'un but et d'une passe.

Halak a commenté avec beaucoup d'humilité l'obtention de son quatrième blanchissage dans la LNH. «Je ne dirais pas que j'ai volé le match. J'ai été chanceux par moments, a-t-il affirmé. Autrement, je voyais effectivement bien la rondelle. Je dois une fière chandelle à tous mes coéquipiers. ''Breezer'' a réalisé l'arrêt de la soirée en troisième période.»

Halak a dit ne pas avoir pris connaissance des propos de l'entraîneur selon lesquels il va utiliser le gardien qui gagne des matchs. «J'essaie d'être détaché de tout ce qui se dit dans l'entourage de l'équipe et de me concentrer sur ce que je dois faire. C'est l'attitude que j'adopte à chaque fois que je joue.»

Carbo, lui, a dit souhaiter que Halak ait saisi le message.

«C'est l'occasion qu'il attend depuis longtemps. J'espère qu'il va prendre le taureau par les cornes et nous mener vers une série de victoires.»

Outre le brio de Halak, les unités spécialisées ont joué un rôle important. Le but de Plekanec, son cinquième en quatre matchs, a été marqué à sa sortie du banc des pénalités, et celui d'Andrei Markov a été réussi en supériorité numérique. Maxim Lapierre a complété dans un filet abandonné, à 5,8 secondes de la fin.

Deux victoires de

Le Tricolore (32-22-7) a donc collé deux victoires pour la première fois depuis le 17 janvier. À la suite de la défaite des Hurricanes de la Caroline, le CH a augmenté à quatre points son avance sur les détenteurs de la neuvième position dans l'Est. Il a un match en main.

Les Canucks (30-22-8), eux, ont mis fin à une éprouvante tournée de huit matchs dans autant de villes avec un dossier de 6-2.

Mis à l'épreuve 16 fois, Roberto Luongo a subi un premier revers en neuf rencontres.

Le but de Tomas Plekanec a été le tournant de la soirée, estime Guy Carbonneau. Le Canadien venait de se défendre pendant quatre minutes en infériorité numérique, incluant deux minutes complètes à court de deux joueurs. Plekanec a pu s'échapper à sa sortie du banc des pénalités et déjouer Roberto Luongo.

«J'avais en tête de viser haut du côté du bloqueur», a confié Plekanec, en ajoutant que Kovalev venait de lui dire au banc des pénalités d'être prêt à s'échapper.

Sur la séquence, l'entraîneur des Canucks Alain Vigneault estime que Saku Koivu, qui a refilé la rondelle à Plekanec en s'étirant de tout son long sur la glace, aurait dû être puni parce qu'il a par la suite fait trébucher le défenseur Kevin Bieksa.

À voir en vidéo