Coupe du monde de surf des neiges - Anderson est éliminé en quart de finale

Photo: Agence Reuters

Stoneham — Jasey-Jay Anderson a été un petit peu trop agressif, hier, et il a été éliminé en quart de finale du slalom géant en parallèle de la Coupe du monde de surf des neiges de Stoneham.

Mince consolation, celui qui l'a vaincu, l'Autrichien Benjamin Karl, l'a emporté.

En finale, Karl a battu son compatriote Siegfried Grabner, le meneur du classement des épreuves alpines de la Coupe du monde. Un autre Autrichien, Andreas Prommegger, a mis la main sur le bronze. Matthew Morison, seul autre finaliste canadien, a terminé 10e. Michael Lambert, 35e, Steve Barlow, 40e, Kristin-Joseph D'Eon, 41e, et Cody Devin Ratcliffe, 46e, n'ont pas survécu aux qualifications, tandis que Patrick Farrell n'a pas complété sa seule course de la journée.

Anderson a fini cinquième de l'épreuve. Le vainqueur du jour a profité de ses erreurs pour enlever les deux rondes de leur quart de finale. En fait, la victoire était presque dans le sac après la manche initiale pour Karl, qui détenait alors une avance de 1,13 seconde.

«Ça allait super bien jusqu'à ce que je fasse mon erreur fatale, a souligné Anderson, qui a pris une ligne trop directe et a été déséquilibré par une butte dans le faux plat du bas de la piste.

«J'essayais trop, je pense. J'ai vraiment trop forcé. J'aurais dû être un petit peu plus patient. Ça allait bien et, comme ça allait bien, j'en donnais un peu plus et un peu plus, mais ça n'a pas passé.»

Au classement des épreuves alpines de la Coupe du monde, Siegfried Grabner est demeuré au sommet. Matthew Morison est resté troisième, alors qu'Anderson est passé du neuvième au septième échelon.

Anderson, 33 ans, récipiendaire du grand Globe de cristal de 2001 à 2004, est présentement comblé par ses performances et se dirige avec beaucoup de confiance vers les Jeux olympiques de Vancouver, auxquels il s'est qualifié en gagnant le slalom géant en parallèle des plus récents mondiaux, en janvier.

«Techniquement ça va bien, mentalement aussi. Tout est parfait. Il me reste juste à faire des petits tests. D'une descente à l'autre, je change des choses. C'est comme ça que je reste concentré. Les entraîneurs n'aiment pas ça, mais c'est comme ça que je me sens bien», a avoué Anderson.

Sa décision de mettre le snowboard cross de côté lui facilitera aussi la tâche.

«Je n'ai pas pu m'entraîner comme je le voulais [pour les épreuves alpines]. Le fait que je me concentre maintenant uniquement sur les épreuves alpines, ça va aider beaucoup les choses.»

Cody Devin Ratcliffe, seul autre Québécois en lice dimanche, a été éliminé en qualification dès la première manche.

«Ce n'était pas une bonne descente pour moi. Dans le haut du parcours, ma ligne n'était pas la bonne» , a mentionné Ratcliffe, qui prenait part à sa première Coupe du monde de la saison. C'est de l'expérience de plus pour la saison prochaine.»

Plusieurs des meilleurs planchistes de la planète, dont Anderson, se rendront maintenant à Sunday River, dans le Maine, pour la prochaine Coupe du monde, où des compétitions de slalom géant en parallèle et de snowboard cross seront à l'honneur.

À voir en vidéo