Le Canadien - Carey Price devra se ressaisir... et vite

L’entraîneur Guy Carbonneau va retourner Carey Price devant le filet contre les Kings, aujourd’hui.
Photo: Agence Reuters L’entraîneur Guy Carbonneau va retourner Carey Price devant le filet contre les Kings, aujourd’hui.

Brossard — Carey Price a encaissé trois revers en autant de départs depuis son retour d'une blessure à la cheville gauche. Il a aussi encaissé 14 buts en 93 lancers pour un taux d'efficacité de ,849.

Dans les circonstances, Guy Carbonneau a cru nécessaire de s'entretenir brièvement avec son jeune gardien à la fin de l'entraînement. Carbo avait agi de la même façon il n'y a pas longtemps avec Tomas Plekanec. L'entraîneur a refusé de divulguer le contenu de leur conversation.

«C'est entre Carey et moi», a-t-il répondu.

Price, lui, a été un peu plus bavard. «Il m'a dit qu'on va s'en sortir en équipe. Il m'a aussi dit que je dois être meilleur», a déclaré le jeune gardien qui était d'une humeur massacrante après la défaite de 5-1 encaissée jeudi soir face aux Panthers de la Floride.

«Il y a un moment pour parler à un joueur. C'est pas une chose qu'on doit faire tous les jours, a indiqué Carbonneau. Chaque joueur doit prendre ses responsabilités.»

Price devra retrouver son aplomb, et vite, si le Canadien entend freiner cette glissade. Le Tricolore n'est pas en danger de rater les séries. Du moins pas encore. Sauf que l'écart se rétrécit à vue d'oeil.

En bonne position

Carbonneau aime rappeler que le Canadien demeure bien classé même si le premier rang n'est plus accessible dans l'Association de l'Est. Certaines formations ont quand même bien entrepris ce segment du calendrier qui va de la pause du match des étoiles au 4 mars, date limite des transactions. Les Hurricanes de la Caroline et les Penguins de Pittsburgh, deux équipes actuellement hors des séries, accusaient un retard de sept et huit points respectivement sur le Canadien avant les rencontres d'hier soir. Des défaites contre Los Angeles et Boston au cours du week-end pourraient modifier le portrait.

«Je fais du temps supplémentaire avec Rollie», a indiqué Price en parlant de Roland Melanson, l'entraîneur des gardiens. «Je n'ai pas joué pendant trois semaines et j'ai perdu un peu de mon synchronisme. J'éprouve plus de difficulté à suivre la rondelle. En fait, je dois améliorer un peu tous les aspects de mon jeu.»

Price est un athlète à l'esprit très compétitif qui accepte difficilement la défaite. «Je suis très émotif et je n'aime pas perdre, a-t-il reconnu après l'entraînement. Je sais aussi que je ne vais pas enregistrer régulièrement 10 victoires d'affilée. Mais 14 buts en trois matchs, c'est beaucoup. Il est temps que je me ressaisisse.»

Carbonneau va retourner Price devant le filet contre les Kings. «Il a à coeur les succès de l'équipe. Il lui faut seulement une victoire pour retrouver sa confiance. Comme le reste de l'équipe. On n'est quand même pas si loin que ça. On a juste à se serrer les coudes.»

Un joueur d'énergie sur chaque trio

Par ailleurs, quatre défaites d'affilée ont mené à des changements en vue du match que le Canadien livrera aux Kings de Los Angeles, cet après-midi, au Centre Bell. Guy Carbonneau a décidé d'intégrer un joueur d'énergie dans chaque trio dans l'espoir d'obtenir un effort de 60 minutes de toutes les unités.

Le changement le plus significatif touche le trio d'Alex Kovalev. Déjà associé à Robert Lang, Kovalev va retrouver Steve Bégin sur le flanc gauche.

«On veut avoir des joueurs qui travaillent dans chaque trio, a expliqué Carbonneau. Les bonnes équipes comme Detroit, San Jose ou Boston se défoncent pendant 60 minutes», a-t-il insisté.

Ce changement représente une formidable promotion pour Bégin, un joueur qui a été retranché de la formation dans les matchs contre New Jersey et Atlanta. Son rendement contre la Floride a incité Carbonneau à lui donner plus de responsabilités.

Carbonneau a modifié tous ses trios, pas seulement celui de Kovalev. Ainsi, Saku Koivu va jouer entre les recrues Max Pacioretty, de retour dans la formation, et Matt D'Agostini.

Tomas Plekanec, plus convaincant contre les Panthers, sera au centre d'Andrei Kostitsyn et Guillaume Latendresse. Maxim Lapierre et Tom Kostopoulos, enfin, vont chercher à relancer Christopher Higgins qui revient d'une blessure à l'épaule. Higgins a raté 19 matchs et aura besoin de quelques rencontres pour retrouver ses repères.

À voir en vidéo