Hockey - La bonne humeur est de retour chez le Lightning

Tampa, Floride — Les joueurs du Lightning de Tampa Bay ont retrouvé le sourire. À leur dernière visite à Montréal il y a moins de trois semaines, les représentants de la Floride avaient la mine déconfite. Vincent Lecavalier et Martin Saint-Louis parlaient même d'une voix éteinte. Une victoire en soirée a toutefois eu un effet tonifiant sur l'ensemble de l'équipe. Depuis, le Lightning joue du bien meilleur hockey.

«Il y avait de la musique dans la chambre après le match. Cette victoire nous a vraiment donné le goût de gagner», racontait Lecavalier avant la rencontre contre le Canadien.

L'équipe a perdu le match suivant à Ottawa. «On était encore sur un nuage. C'est souvent ce qui arrive après une belle victoire», a expliqué l'athlète de l'Île-Bizard.

Des changements

Selon Lecavalier, le Lightning offre du meilleur hockey depuis que Rick Tocchet a remplacé Barry Melrose derrière le banc de l'équipe. «On joue mieux depuis trois ou quatre semaines, même si les résultats ont été longs à venir. Mais là, on joue en équipe», fait valoir le capitaine du Lightning.

Lecavalier rappelle que le club a dû vivre de nombreux changements en l'espace de quelques mois. «On a commencé la saison avec un nouvel entraîneur et une quinzaine de nouveaux joueurs. Il y a eu ensuite un autre changement d'entraîneur. C'était toujours à recommencer. Depuis quelques matchs, les joueurs semblent s'être adaptés au nouveau système.»

Lecavalier dit apprécier la présence de Tocchet à la tête de l'équipe. Comme celle de son adjoint Mike Sullivan, l'ancien entraîneur des Bruins de Boston.

«Sullivan est super bon, dit-il. On s'en rend compte juste dans sa manière d'agir, de parler. Il nous donne plein de conseils. Comme sur la façon de bien placer son hockey pour couper les lignes de tir. C'est un détail, mais c'est important.»

Opéré d'une épaule

Lecavalier a été opéré de l'épaule droite il y a huit mois. Il n'est toujours pas rétabli à 100 %.

«On peut jouer après cinq mois. On dit aussi qu'il faut 12 mois pour se remettre complètement de l'opération. Je ressens encore des raideurs, reconnaît-il. Surtout au début d'une période quand je ne suis pas réchauffé ou après un entraînement. Mais je n'y pense pas dans le feu de l'action. Ça ne m'empêche pas de jouer comme je le veux.»

Lecavalier (14-16-30) est le deuxième meilleur compteur de l'équipe derrière son bon ami Martin Saint-Louis (13-18-31). Ryan Malone complète le trio.

«Nous sommes ici pour produire, dit-il. Chacun a son rôle. Nous, c'est de marquer.»

Le centre-étoile du Lightning devra augmenter sa production si l'équipe entend participer aux séries. Malgré une série de trois victoires, l'équipe occupe le 12e rang dans l'Est à 10 points des Sabres de Buffalo, installés au huitième échelon.

«Il faut se sortir du trou, dit Lecavalier. Mais en même temps, on ne peut pas regarder trop loin. Il faut y aller un match à la fois. Chaque rencontre est tellement importante.»

À voir en vidéo