Bilan - Le Canadien a surpris en 2008, même s'il a trébuché en séries

L’élimination en cinq matchs contre les Flyers de Philadelphie, le 3 mai, a enrayé nette la fièvre du hockey au Québec. La pression était forte sur Carey Price, à qui on a confié à l’âge de 20 ans la tâche de gardien no 1 de l’équipe.
Photo: Agence France-Presse (photo) L’élimination en cinq matchs contre les Flyers de Philadelphie, le 3 mai, a enrayé nette la fièvre du hockey au Québec. La pression était forte sur Carey Price, à qui on a confié à l’âge de 20 ans la tâche de gardien no 1 de l’équipe.

Le Canadien a surpris plusieurs observateurs en 2008 en clôturant sa plus fructueuse saison au chapitre des points, avec 104, depuis 1988-89. Couronné champion de l'Association Est, à quelques mois du début des célébrations du centenaire de la concession, le Tricolore a toutefois connu une fin abrupte au deuxième tour des séries éliminatoires.

L'élimination en cinq matchs contre les Flyers de Philadelphie, le 3 mai, a freiné nette la fièvre du hockey au Québec. Les succès inattendus de l'équipe en saison régulière avaient fait gonfler exagérément le niveau d'espérance des partisans.

En amorce des séries, la victoire du bleu-blanc-rouge à la limite des sept matchs contre les Bruins de Boston avait été soulignée par de la casse au centre-ville de Montréal.

Établi favori afin d'accéder à la finale d'association, le Canadien s'est buté à l'attaquant R. J. Umberger, auteur de huit buts, et au gardien québécois Martin Biron, qui a supplanté le jeune Carey Price.

La pression était forte sur Price, à qui on a confié à l'âge de 20 ans la tâche de gardien no 1 de l'équipe à la suite de l'échange du vétéran Cristobal Huet aux Capitals de Washington. Au lendemain de l'élimination, il a candidement reconnu être vidé.

Match mémorable

Auteur de 28 victoires en 43 rencontres de janvier à avril, le Canadien a complété la saison régulière avec un dossier de 47 succès, 25 échecs et 10 revers encaissés en prolongation ou en fusillade.

L'incident du souper des recrues au début de février, à Tampa, en Floride, n'a pas affecté son rendement. Le jeune défenseur Ryan O'Byrne et le vétéran ailier Tom Kostopoulos ont passé une nuit en prison après avoir été appréhendés par les policiers dans une histoire de vol de sac à main et d'entrave. Aucune accusation n'a finalement été portée.

Le 19 février au Centre Bell, le Tricolore a orchestré la plus spectaculaire remontée de l'histoire du club, en comblant un retard de 5-0 après 25 minutes de jeu pour vaincre les Rangers de New York 6-5. Le capitaine Saku Koivu a tranché aux tirs de barrage. Ce fut le dernier gain de Huet dans l'uniforme tricolore.

Le directeur général Bob Gainey a essayé de trouver du renfort en vue des séries, à la date limite des échanges. Marian Hossa, des Thrashers d'Atlanta, était le joueur convoité, mais les Penguins de Pittsburgh ont finalement remporté la mise.

Alex Kovalev a dominé les marqueurs de l'équipe, avec une production de 84 points, y compris 35 buts. Guy Carbonneau, cinquième au palmarès des personnalités québécoises les plus médiatisées en 2008, selon Influence Communication, a été finaliste pour l'obtention du trophée Jack Adams, qu'on accorde à l'entraîneur par excellence de la LNH.

Tanguay arrive

Le statut de Mats Sundin a fait couler beaucoup d'encre au cours de l'été. Le Canadien n'a pu convaincre le Suédois de joindre ses rangs.

On a plutôt ajouté à la formation les attaquants Alex Tanguay, obtenu des Flames de Calgary, Georges Laraque, engagé à titre de joueur autonome, et Robert Lang, acquis des Blackhawks de Chicago. Ils ont remplacé Michael Ryder, parti à Boston, Mark Streit, que les Islanders de New York ont mis sous contrat, et Bryan Smolinski, qui n'a pas trouvé preneur. Mikhail Grabovski a été échangé aux Maple Leafs de Toronto.

Au repêchage, on a opté pour la troisième année de suite pour un espoir des États-Unis à l'aide du premier choix, en appelant l'ailier droit Danny Kristo au deuxième tour (56e au total).

Dans la foulée des nombreuses activités entourant son 100e anniversaire, l'organisation a immortalisé les numéros de deux anciennes vedettes, Bob Gainey et Patrick Roy, les 23 février et 22 novembre.

Seulement trois décès d'anciens joueurs sont à déplorer cette année. Hubert Macey, Ken Reardon et Ray Getliffe, celui qui a affublé Maurice Richard du sobriquet de «Rocket», nous ont quittés.

À voir en vidéo