Canadien 6, Rangers 2 - Quand tous les trios produisent

Le Canadien a fait sa part pour souligner de belle façon le lancement officiel des célébrations du centenaire de l'équipe. Face à une formation ayant joué la veille, le Tricolore a déployé beaucoup d'énergie pour disposer des Rangers de New York 6-2, hier soir, au Centre Bell.

Le Canadien, qui a dominé 39-20 dans les tirs, inscrivait ainsi cinq buts dans un deuxième match d'affilée. L'équipe a aussi remporté ses trois derniers matchs, tous à domicile.

Andrei Kostitsyn (6e), Steve Bégin (4e), Alex Tanguay (9e), Maxim Lapierre (4e), Robert Lang (8e) et Matt D'Agostini (2e) ont réussi les buts du Canadien. Georges Laraque et Andrei Markov ont amassé deux passes chacun. Markus Naslund (10e) et Nagel Dawes ont obtenu les filets des Rangers.

«C'est pas un record, c'est pas un miracle non plus. C'est pas la première fois que j'amasse deux points dans un match, a déclaré Laraque après la rencontre. Notre trio n'arrivait pas à marquer. Mais là c'est différent, a-t-il ajouté. On commence à mieux se connaître. Le fait qu'on ne change pas les trios nous aide. De mon côté, c'était frustrant d'être toujours blessé.»

Le Canadien a inscrit tous ses buts à cinq contre cinq.

«On savait que les Rangers avaient de la misère à forces égales. On s'en était parlé avant le match», a fait savoir Guy Carbonneau.

Une scénario différent

À l'occasion de la dernière visite des Rangers au Centre Bell, le Canadien avait concédé une avance de cinq buts avant de l'emporter 6-5 aux tirs de barrage. Le Tricolore n'a pas voulu revivre le même scénario.

Le Canadien a inscrit trois buts dès la période initiale pour ainsi prendre une sérieuse option sur la victoire. Kostitsyn a poursuivi son excellent travail associé à Saku Koivu et D'Agostini. Le Bélarusse a habilement logé la rondelle derrière Henrik Lundqvist après l'avoir reçue de D'Agostini. Kostitsyn enregistrait un sixième point (3-3-6) en trois rencontres.

«Andrei s'est mis dans la tête qu'il veut lancer et marquer», a commenté Guy Carbonneau.

Laraque «en feu»

Bégin a suivi avec la complicité de son bon ami Lapierre. Celui-ci s'est moqué du défenseur Paul Mara avant de refiler le disque à Bégin, posté à la droite de Lundqvist. Georges Laraque a mérité une passe, son premier point dans l'uniforme du Tricolore.

Tanguay a complété avec un peu de chance, son tir ayant dévié sur le gardien des Rangers. C'était son premier but en huit matchs.

Lapierre a ajouté un quatrième but tôt en deuxième. Cette fois, il a profité d'un retour de lancer de Bégin. Laraque a obtenu une autre passe.

Les pénalités ont brisé le rythme du Canadien. Les Rangers en ont profité pour réduire leur déficit de moitié. Naslund a fait dévier un tir de Paul Mara durant une pénalité à Steve Bégin. Puis Dawes a complété le beau relais de Nikolai Zherdev.

Wade Redden a quitté le match au deuxième vingt. On ne l'a pas revu.

Le Canadien s'est redonné une avance de trois buts au début du dernier vingt. Lang n'a eu qu'à pousser la rondelle derrière Lundqvist après un brillant échange entre Alex Kovalev et Markov. D'Agostini a complété d'un surprenant tir des poignets.

Lundqvist paraissait abattu après la rencontre. Sans lui, le Canadien aurait pu doubler sa production. «Je suis vraiment déçu, a-t-il dit. On peut jouer un très bon match puis s'écrouler le lendemain. Nous avons encore du chemin à parcourir pour faire partie des meilleures équipes de la ligue. Nous ne sommes pas encore là.»

Scott Gomez et Naslund ont terminé le match avec un dossier de moins-4.

À voir en vidéo