Canadien 5, Thrashers 4- Ne rien tenir pour acquis...

En avance de trois buts, le Canadien croyait avoir la victoire en poche. Mais les Thrashers d'Atlanta ont réalisé une spectaculaire remontée pour créer l'égalité en l'espace de 59 secondes au troisième tiers. Il aura fallu un but d'Andrei Kostitsyn (6e) pour permettre au Tricolore de soutirer une courte victoire de 5-4 face aux Thrashers, mardi soir, au Centre Bell.

Matt D'Agostini, son premier dans la Ligue nationale, Tomas Plekanec (6e), Andrei Markov (4e) et Robert Lang (7e), dans un filet désert, ont réussi les autres buts du Canadien.

Ron Hainsey, deux fois, Chris Thorburn et Jason Williams ont déjoué Carey Price.

«J'étais heureux après le match mais beaucoup moins après le troisième but des Thrashers, a dit Guy Carbonneau. On a eu une crampe au cerveau et les Thrashers en ont profité.

«Il aurait fallu continuer à jouer de façon serrée, a-t-il ajouté. Mais ces choses-là arrivent. Au moins on est revenus dans le match, on n'a pas paniqué et on a gagné.»

Le Tricolore a ainsi remporté une deuxième victoire en autant de matchs lors de ce séjour à domicile (sept rencontres), le plus long de son histoire. Ce gain a aussi permis à l'équipe de s'approcher à quatre points des Bruins de Boston installés au premier rang de l'Association Est.

Un nouveau trio

Saku Koivu et Kostitsyn ne s'étaient jamais retrouvés dans le même trio depuis qu'ils sont coéquipiers à Montréal. Guy Carbonneau a eu l'idée de les réunir dans l'espoir de relancer l'attaque. Carbo a même poussé l'expérience jusqu'à ajouter D'Agostini sur le flanc droit.

«Sergei Kostitsyn a contribué à relancer l'équipe l'an dernier lorsqu'il est arrivé à Montréal. D'Agostini pourrait avoir le même effet cette année, a déclaré Carbonneau avant la rencontre. D'agostini n'est pas un joueur de quatrième trio. C'est un marqueur naturel. Il devrait aussi être plus à l'aise en disputant un deuxième match de suite», a ajouté l'entraîneur.

Le trio n'a pas tardé à lui donner raison. D'Agostini a inscrit l'unique but de la première période en travaillant fort près du filet des Thrashers. Kostitsyn lui a remis la rondelle après avoir contourné le filet.

«Je crois avoir ma place dans la Ligue nationale, a dit le jeune attaquant natif de Sault Ste. Marie après la rencontre. Je pense être capable de jouer avec ces gars-là. J'espère bien avoir lancé un message à la direction.

«Il y a beaucoup de profondeur dans cette équipe, a-t-il poursuivi. C'est à moi d'offrir de bonnes performances.»

Koivu a été l'attaquant le plus menaçant au deuxième vingt. Par deux fois il est venu solliciter Johan Hedberg. Mais c'est Plekanec qui a doublé l'avance du Tricolore alors qu'il a profité d'une chute du défenseur Nathan Oystrick. Son tir frappé a en eu raison de Hedberg.

Alex Tanguay croyait avoir marqué peu de temps après. Un des arbitres a refusé le but en invoquant la présence de Maxim Lapierre dans le territoire réservé au gardien.

Markov a ajouté un but avant la fin de l'engagement durant une pénalité aux Thrashers. Le Russe a saisi le retour d'un tir de Robert Lang qui évoluait au point d'appui droit pendant la supériorité numérique.

Les Thrashers ont ensuite réalisé un spectaculaire redressement au troisième tiers. Ils ont inscrit trois buts en moins d'une minute pour créer l'égalité. «J'ignore ce qui s'est passé, a dit Saku Koivu. Tout s'est déroulé tellement vite. Heureusement, on a été en mesure de robondir à 3-3 pour l'emporter en temps réglementaire.»

À voir en vidéo