Football - Les Alouettes préparent des jeux inédits

Le livre de jeux des Alouettes de Montréal a évolué tout au long de la saison et il aura encore évolué au moment d'amorcer la finale d'association contre les Eskimos d'Edmonton, demain, au Stade olympique.

L'entraîneur-chef des Eskimos Danny Maciocia et ses joueurs devront alors s'attendre... à l'inattendu. Les deux équipes ont beau s'être affrontées à deux reprises plus tôt cette saison, c'est le temps des séries, donc le moment de sortir un as ou deux de sa manche.

«C'est important de sortir avec de nouvelles choses dans les séries», a souligné le maraudeur Matthieu Proulx, ajoutant que les Alouettes auront d'autant plus eu la latitude pour le faire qu'ils auront profité de plusieurs semaines pour emmagasiner du bon matériel en vue des matchs éliminatoires. «On a eu le privilège d'avoir obtenu la première place dans l'Est il y a quatre semaines — pas que ça ne donnait rien de jouer par la suite, mais on n'allait quand même pas montrer tout notre cahier de jeux à l'adversaire.»

Durant ce dernier mois du calendrier régulier, l'entraîneur des Alouettes Marc Trestman s'est défendu de cacher des cartes dans le but de les garder en réserve pour les séries. Si on a vu de nouveaux jeux d'un match à l'autre, c'est parce qu'il y a un processus de création continue au sein du personnel d'entraîneurs et de l'équipe, selon Proulx.

«On crée au fur et à mesure que la saison avance, a affirmé le maraudeur québécois. Par rapport à notre personnel, et par rapport à ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Et surtout, par rapport à l'adversaire qu'on affronte. C'est vraiment une adaptation en fonction de l'adversaire. On n'essaie pas de surprendre le monde entier avec des nouveaux jeux, avec des stratégies complètement nouvelles.»

Et les nouveautés... ne sont rien de nouveau pour les joueurs des Alouettes, qui ont eu à étudier et à s'adapter à des jeux inédits tout au long de l'année, a fait remarquer le vétéran quart Anthony Calvillo. «C'est de cette manière que nous avons fonctionné toute l'année durant. Chaque match, chaque semaine, il y avait de nouveaux jeux. Et cette semaine, ce sera la même chose.»