Coupe Masters à Shanghai - Tsonga s'incline devant Del Potro et subit l'élimination

Pour Jo-Wilfried Tsonga, battu deux fois à Shanghai, c’est une déception, lui qui semblait capable de créer la surprise après sa victoire au tournoi de Paris-Bercy il y a dix jours.
Photo: Agence Reuters Pour Jo-Wilfried Tsonga, battu deux fois à Shanghai, c’est une déception, lui qui semblait capable de créer la surprise après sa victoire au tournoi de Paris-Bercy il y a dix jours.

Shanghai — Juan Martin Del Potro a battu le Français Jo-Wilfried Tsonga 7-6 (4), 7-6 (5) hier lors d'un match de la coupe Masters mettant aux prises deux des plus grands espoirs du tennis mondial.

Cette première victoire de l'Argentin dans le groupe Or de la phase de poule de l'épreuve relance ses chances de qualification pour les demi-finales. De son côté, Tsonga, déjà battu en ouverture par le Russe Nikolay Davydenko, a subi l'élimination à la suite de la victoire du Serbe Novak Djokovic contre Davydenko 7-6 (3), 0-6, 7-5.

Soutenu par la foule de Shanghai, Tsonga, récent vainqueur du Masters de Paris-Bercy, a passé 10 as lors de ses quatre premiers jeux au service. Mais le Français de 23 ans a très vite été mis en danger par son inconstance et le jeu solide de l'Argentin de 20 ans. Il a ainsi enchaîné erreur directe, deux as, une double faute et une autre erreur directe.

«Je sais qu'il a joué un meilleur tennis que moi dans le bris d'égalité. J'ai raté des balles faciles, c'est aussi simple que cela», a déclaré Tsonga.

«J'ai très bien joué les points importants dans le deuxième set, c'était la clé pour le battre», a déclaré Del Potro, déjà vainqueur du Français lors de leur première opposition. «Il n'a pas été très solide et a fait plus d'erreurs.»

Les deux joueurs, pour la première fois conviés à la coupe Masters, se sont pris leurs services en début de rencontre. Dans le bris d'égalité de la première manche, Tsonga a mené trois points à un. Mais Del Potro a ensuite aligné six points sur sept, dont deux services gagnants pour boucler le set.

Del Potro, seulement classé 65e le 7 juillet avant qu'une série de 23 matchs victorieux lui permette de devenir huitième mondial, a frappé un revers gagnant pour mener 4-2 dans le deuxième bris d'égalité. Un lob lui permettait de s'offrir trois balles de match. Tsonga sauvait les deux premières d'un as et d'un service gagnant, avant d'expédier sous la pression un coup droit dans le filet.

«J'étais très nerveux», a confié Del Potro.

Amoindri par une blessure à un orteil depuis l'Omnium des États-Unis, le plus jeune joueur de la coupe Masters a expliqué qu'il entend gagner en Chine tout en préservant des forces pour la finale de la coupe Davis qui va opposer l'Argentine à l'Espagne du 21 au 23 novembre à Mar del Plata.

Autodestruction

Dans l'autre match du groupe Or, Davydenko (1-1) a d'abord semblé intouchable. Il a pris d'entrée le service de Djokovic et perdu seulement quatre points sur ses quatre premiers services.

Puis Davydenko s'est autodétruit. Servant pour le premier set à 5-4, il a commis une double faute à 30-30 puis sorti un coup droit pour permettre au Serbe d'égaliser. Lors du bris d'égalité, c'est sur une double faute que Davydenko abandonnait la première manche à son adversaire.

Dans la deuxième manche, Djokovic perdait pied à son tour, inscrivant seulement neuf points. C'est la première fois depuis la finale de l'Omnium d'Estoril en avril 2007 que Djokovic perdait une manche par jeu blanc.

Djokovic a aussi profité d'un coup de pouce de Davydenko qui a servi à 5-5, 40-30 dans la dernière manche. Le Russe a alors grimacé après avoir frappé un revers croisé puis sorti deux coups droits pour permettre à Djokovic de concrétiser le bris. Djokovic remportait ensuite le match sur son service.

Dans le groupe Rouge aujourd'hui, Gilles Simon, qui a battu Roger Federer lundi, sera opposé à l'Écossais Andy Murray, alors que Federer affrontera l'Américain Andy Roddick.