Le Canadien tient une première séance de brassage d'idées

Le Canadien a tenu sa première séance de brassage d'idées de la saison, hier. La réunion, au cours de laquelle on a visionné le film d'horreur de la défaite de samedi à Toronto, a duré une grosse heure. Les joueurs se sont par la suite entraînés avec énergie pendant une bonne heure et quart sur la patinoire du Centre Bell.

Essentiellement, le groupe d'entraîneurs «a remis les pendules à l'heure» en demandant aux joueurs de déployer plus d'intensité, parce que le talent seul ne leur permettra pas de connaître du succès.

«On a fait de la vidéo en masse, a confié l'attaquant Christopher Higgins. On nous a montré que des séquences du match contre les Maple Leafs parce qu'on a commis une multitude d'erreurs. Et les entraîneurs ont passé en revue la saison jusqu'à maintenant. On a discuté du fait que nous n'avons pas encore connu un match à notre goût.»

La réunion s'est déroulée dans une atmosphère positive. On n'a pas brassé de linge sale, nous a-t-on dit. Dès leur arrivée sur la patinoire, les joueurs ont mis sérieusement l'épaule à la roue. La séance a été intense et s'est déroulée à vive allure.

«J'ai dit ce que j'avais à dire samedi soir, a affirmé l'entraîneur Guy Carbonneau. On s'est parlé ce matin [hier]. On a fait réaliser aux joueurs qu'ils forment une très bonne équipe quand ils veulent s'y mettre.»

Carbonneau ne souhaitait pas passer le message autrement, en dirigeant une séance d'entraînement punitive. «On a une grosse semaine devant nous [quatre matchs]. Nous sommes près de la tête au classement de notre association et on a que deux défaites [en temps réglementaire] à notre dossier», a-t-il expliqué

Le pilote s'est dit confiant de voir l'équipe faire amende honorable dès ce soir contre les Sénateurs d'Ottawa. «Depuis que je suis en poste, on a toujours bien réagi après une contre-performance. Je ne verrais pas pourquoi il en serait autrement mardi.»

Carbonneau a dédramatisé la situation, en faisant remarquer que les équipes se préparent mieux cette saison avant de se mesurer au Canadien. «On doit se rendre à l'évidence, a-t-il dit. Et puis, personne ne pensait en début de saison que nous serions tellement supérieurs aux autres équipes. On a connu un bon début et on a dit que la chance avait été un facteur. Si nous avons été chanceux, il y a une "maudite gang" d'équipes qui ont aussi été chanceuses. Mais un manque d'effort, comme ç'a été le cas samedi, c'est impardonnable.»

Des distractions?

L'ailier vedette Alex Kovalev a souligné que la séance de vidéo avait permis à tout le monde de bien saisir les ajustements qui doivent être apportés. «On a vu sur vidéo les erreurs dont on nous a parlé dernièrement. C'est plus facile, en les visualisant de la sorte, de savoir ce qu'on doit faire afin de les corriger. Ç'a été une bonne chose.»

Le Russe s'explique mal pour quelles raisons l'équipe tarde à retrouver son rythme de croisière de la saison dernière. «Je m'attendais à ce que les jeunes joueurs, qui ont connu du succès avec nous la saison dernière, reprennent là où ils avaient laissé. Pourtant, on éprouve des problèmes à préconiser le même style.»