Ligue canadienne de football - La défensive des Alouettes veut prolonger sa séquence sans accorder de touché

John Bowman n'a pas les statistiques de Cam Wake, qui mène la LCF avec 20 sacs, mais il aime plaquer les quarts adverses autant que tout autre ailier défensif dans la Ligue canadienne de football.

Alors, l'ailier défensif des Alouettes de Montréal salive à l'idée de se frotter aux pauvres Tiger-Cats de Hamilton, qui ont laissé Wake atteindre leur quart-arrière Quinton Porter 10 fois derrière sa ligne de mêlée dans la victoire de 40-10 des Lions de la Colombie-Britannique le week-end dernier. Les Tiger-Cats ont permis 55 sacs du quart cette saison, un sommet dans la LCF.

«J'en ai envie chaque fois que j'embarque sur le terrain», a déclaré Bowman, qui compte six sacs à son actif, deux de moins que le meneur des Alouettes, Keron Williams. «Mais quand vous voyez une équipe au tapis comme ça, vous devez en prendre avantage.»

«On a visionné le match des Lions et notre match, en plus des équipes qui ont connu du succès contre eux et on tente d'imiter ce qu'elles ont fait. On a eu quelques sacs la dernière fois que nous avons joué contre eux.»

Les Alouettes (9-4) affronteront les Tiger-Cats (2-11) aujourd'hui, au stade Ivor-Wynne, et à nouveau la semaine suivante, au stade Percival-Molson. Les Montréalais ont remporté leurs deux duels contre les Tiger-Cats cette saison — 33-10 à Hamilton en juin et 40-33 le mois suivant, à domicile.

Les Tiger-Cats semblaient être une équipe améliorée en début de saison, mais ils connaissent présentement une séquence de six défaites, juste au moment où on sent que la sauce prend chez les Alouettes.

La défensive montréalaise, qui causait certaines inquiétudes en première moitié de saison, n'a pas alloué un touché au cours de ses deux derniers matchs et tentera de poursuivre cette séquence contre l'offensive des Tiger-Cats, qui semble complètement désorganisée.

«C'est très important d'intimider l'offensive adverse, a dit Bowman. Nous sommes rapides et on frappe les quarts. Même si on n'a pas obtenu de sac contre la Saskatchewan, leur quart savait qu'on était là.»

Porter est le troisième quart des Tiger-Cats, mais il a été préféré à Casey Printers et Richie Williams par l'entraîneur-chef Marcel Bellefeuille, qui tente de secouer son club. Porter a complété 14 de ses 25 passes pour des gains de 144 verges. L'offensive a remis le ballon aux Lions quatre fois.

Bellefeuille était à la tête de l'offensive montréalaise l'année dernière quand les Alouettes ont concédé 68 sacs, un sommet dans la LCF. Cette saison, la même ligne à l'attaque n'en a concédés que 15. Mais l'entraîneur-chef des Alouettes, Marc Trestman, n'a pas voulu jouer au jeu des suppositions.

«On ne se soucie pas de ce qui aurait pu arriver, a dit Trestman. On se préoccupe d'affronter une très bonne équipe en Hamilton. Je les ai regardés attentivement. Ils ont de très bons schémas défensifs et sont très actifs. Le jeune quart qu'ils ont est très dynamique. C'est un excellent jeune joueur. Il peut courir. Il peut lancer. Il se comporte très bien sur le terrain. Et leur demi offensif est une bête.»

Ce qualificatif pourrait s'appliquer à Kenton Keith, Jesse Lumsden ou encore Terry Caulley: Hamilton est l'équipe qui court le plus dans la LCF.