Canadien 3, Bruins 1 - Grâce aux vétéran

Alex Kovalev, étincelant tout au long de la soirée, et Patrice Brisebois, qui a effectué plusieurs belles incursions à l'attaque, ont marqué au cours d'un même avantage numérique en début de deuxième période, hier soir, pour mener le Canadien vers un gain de 3-1 contre les Bruins de Boston au Centre Bell.

Kovalev a marqué à 0:26 de la deuxième à cinq contre trois, puis Brisebois l'a imité à 1:08 avec l'avantage d'un homme. Guillaume Latendresse, avec l'aide de Christopher Higgins et Alex Tanguay lors d'un autre jeu de puissance, a ajouté au score avant la deuxième pause. Brisebois a aussi amassé une aide. Le jeune défenseur Yannick Weber a participé au filet de Brisebois.

«Après avoir disputé un premier match mardi, je voulais être plus patient, bien choisir mes moments, a dit Brisebois. C'était une question d'être à la bonne place au bon moment. Tant mieux si ça me permet d'obtenir plus de temps de glace dans les prochains matchs, mais ce sera à Carbo de décider.»

Le trio composé de Tomas Plekanec, Kovalev et Andrei Kostitsyn a continué de jouer avec le même panache qui a fait son succès la saison dernière. Mais à en juger par la façon dont Saku Koivu, Higgins et Tanguay ont menacé le filet des Bruins à armes égales, hier, il pourrait être difficile de déterminer lequel des deux trios sera le no 1 ou le no 2, cet hiver. «Nous avons connu quelques difficultés en zone défensive, mais nous avons créé quelques belles étincelles à l'attaque», a convenu Higgins. «C'a bien été, même si le synchronisme n'y était pas tout à fait», a affirmé Tanguay.

C'a été plus ardu dans le cas du trio formé de Robert Lang, Latendresse et Matt D'Agostini, malgré quelques beaux efforts. Latendresse a tout de même connu une bonne soirée, particulièrement sur le jeu de puissance. «La clé pour moi, si je veux jouer en avantage numérique, c'est de bien occuper le devant du filet, a indiqué Latendresse. Ces deux derniers jours, Marc Denis m'a donné plusieurs bons conseils à ce niveau-là.» Kyle Chipchura, Greg Stewart et Tom Kostopoulos, eux, ont bien fait leur travail de moine.

De la façon dont Jaroslav Halak s'est comporté devant le filet du CH, Guy Carbonneau n'aura pas à craindre de le lancer dans la mêlée lorsqu'il voudra accorder un soir de repos à Carey Price. Le gardien tchèque a perdu son blanchissage à 8:29 de la troisième, quand Zdeno Chara a marqué en avantage numérique.

Halak a réussi 33 arrêts au cours de sa soirée de travail. Emmanuel Fernandez, lui, a bloqué 24 tirs. «Je ne suis pas loin du niveau où je veux être, a indiqué Halak. C'est sûr que je veux jouer le plus souvent possible, mais la saison va être longue, toutes sortes de choses peuvent arriver.»

Si les joueurs du CH se préparent en fonction du début de campagne, les amateurs du Centre Bell aussi. Ils ont hué Chara chaque fois qu'il touchait à la rondelle, même si le match n'avait aucun enjeu. Michael Ryder aussi, de façon moins insistante, mais on l'a par ailleurs raillé en scandant son nom.

Après la rencontre, le Canadien a retranché trois joueurs: Ben Maxwell, Matt D'Agostini et Greg Stewart. Les autres participeront aux deux jours d'entraînement à Mont-Tremblant, aujourd'hui et demain.