Le controversé Phillips avec les Alouettes

Il n'a pas joué au football depuis 1999, mais le controversé demi offensif Lawrence Phillips est attendu au camp d'entraînement des Alouettes de Montréal, qui s'ouvre samedi.

L'ancien premier choix des Rams de Saint Louis, dont les frasques l'ont écarté de trois formations de la NFL, y sera si, évidemment, on lui permet d'entrer au Canada. Phillips, âgé de 27 ans, doit obtenir un permis spécial afin de franchir la frontière en raison de son dossier criminel fort rempli aux États-Unis. Le directeur général Jim Popp a indiqué, hier, que l'ancien joueur vedette des Cornhuskers du Nebraska et les Alouettes ont conclu une entente de principe. «Le dossier est entre les mains de l'immigration canadienne, a confié Popp. S'il obtient le permis, nous serons très heureux de l'accueillir au camp.» Optimiste, l'agent de Phillips, Andy Silverman, a même dit croire que son client pourrait être à Montréal dès samedi. L'intérêt des Alouettes a son endroit suscite plusieurs questions au sujet du statut de Mike Pringle. Popp a de nouveau nié que les jours de Pringle, âgé de 34 ans, sont comptés à Montréal. «Mike restera ici et prendra sa retraite dans l'uniforme des Alouettes, a déclaré Popp. L'unique raison pour laquelle ça n'arriverait pas, c'est s'il demandait de quitter Montréal. Mais nous n'avons jamais discuté de cette possibilité ensemble.»