Football - Le quart-arrière des Patriots Tom Brady ne jouera plus cette saison

Foxborough, Massachusetts — Le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Tom Brady ne jouera plus cette saison, étant donné que sa blessure au genou gauche nécessitera une intervention chirurgicale.

Le nom de celui qui a été proclamé joueur par excellence de la NFL en 2007 sera placé sur la liste de réserve des joueurs blessés, ont indiqué les Patriots hier.

Dans un communiqué diffusé avant le point de presse de l'entraîneur-chef Bill Belichik, on a indiqué que Brady subira une opération.

Brady, dont la série de 128 départs de suite était la troisième plus longue de l'histoire de la NFL de la part d'un quart, a quitté le match de dimanche contre les Chiefs de Kansas City quand il a été plaqué par le demi de sûreté Bernard Pollard lors du premier quart de l'affrontement que les Patriots ont remporté 17-10.

«Il s'agissait vraiment d'un accident, a commenté Pollard. Je ne peux rien changer à ce qui est arrivé. Je ne peux rien faire d'autre que prier pour lui et espérer qu'il se remettra rapidement.»

Pollard, qui compte parmi les joueurs les plus appréciés et coopératifs de son équipe, a déclaré avoir reçu des messages d'encouragement d'amis et de partisans de partout au pays.

«Aussitôt que c'est arrivé, je me suis dit: "Oh, man". Quand je l'ai entendu hurler de douleur, je savais que c'était sérieux», a-t-il raconté.

Pollard a plaqué Brady à la hauteur du genou au moment où il tentait de lancer une longue passe à Randy Moss.

Brady n'a pas accordé d'entrevue après la rencontre, mais des rumeurs ont circulé un peu partout dans la ligue à l'effet qu'il aurait subi une déchirure ligamentaire au genou.

«C'est dommage pour Tom qu'il ait subi cette blessure, a déclaré Belichik, sans confirmer la nature exacte de la blessure. Tu ne veux jamais voir qui que ce soit tomber au combat. Personne n'a travaillé plus fort, ou n'en a fait davantage pour cette équipe que Tom.»

Le quart réserviste Matt Cassel, qui a mené les Patriots vers un 20e gain d'affilée en saison régulière après que Brady eut subi sa blessure, obtiendra le départ dimanche prochain, alors que la Nouvelle-Angleterre rendra visite aux Jets de New York.

«En tant qu'équipe, nous devons tous simplement faire notre travail, a commenté Belichick. Rien n'a changé à ce niveau-là.»

Sauf que la blessure de Brady change l'équilibre des forces dans l'Association américaine, où les Patriots, vainqueurs de trois matchs du Super Bowl depuis 2001 avec Brady à la barre, étaient les favoris. Le premier véritable match de Cassel à la tête d'une équipe de la NFL, ç'a été celui de dimanche contre les Chiefs.

«Je n'essaie pas d'être Tom Brady. J'essaie juste d'être Matt Cassel», a dit ce dernier quand il a remplacé Brady sur les ondes de son émission de radio hebdomadaire. «Je ne sais pas où cela va nous amener.»

Cassel, qui était également réserviste à l'Université Southern California — derrière les lauréats du trophée Heisman Carson Palmer et Matt Leinart — pourrait toutefois avoir de la compétition. Une source a indiqué à The Associated Press que l'ancien quart des Buccaneers de Tampa Bay, Chris Simms, se dirigeait vers Foxborough, hier, en vue d'y subir un examen médical. Selon d'autres reportages, les Patriots songeraient par ailleurs à embaucher Tim Rattay.

Belichick, l'un des entraîneurs les plus cachottiers de la ligue, a nié que l'équipe avait cherché à communiquer avec d'autres quarts.

«En dépit de ce que certaines gens font circuler, nous n'avons pas accordé d'essai à qui que ce soit, a-t-il dit. Bien des gens nous ont appelés, ça, je peux vous le dire.»

Belichick n'est pas allé jusqu'à qualifier le geste de Pollard de vicieux. Il a toutefois souligné que ses joueurs se font toujours répéter que c'est leur devoir de frapper le quart au-dessus des genoux et sous les épaules.

La ligue a indiqué que la séquence de jeu a été étudiée par Mike Pereira, le superviseur des officiels, qui a décrété qu'il s'agissait d'un geste légal.

À voir en vidéo