En bref - Pas d'autres sanctions pour le boxeur qui mord

Pékin — Dzhakhon Kurbanov, le boxeur mi-lourd du Tadjikistan qui a mordu son adversaire à l'épaule dans un combat des quarts de finale, ne fera pas l'objet de sanctions supplémentaires ni d'une suspension imposée par l'Association internationale de boxe.

Le porte-parole Richard Baker a indiqué hier que la disqualification de Kurbanov du tournoi de boxe olympique sera sa seule punition à la suite de l'étrange infraction qu'il a commise à l'endroit de Yerkebulan Shynaliyev, du Kazakhstan. Kurbanov, qui tirait de l'arrière 12-6 au moment de l'infraction, a apparemment mordu Shynaliyev durant une mêlée, incitant l'arbitre à mettre fin au combat.