Roland-Garros - Kuerten et Hewitt qualifiés, Chang et Sampras éliminés

Paris — Deux des principaux favoris, le tenant du titre, le Brésilien Gustavo Kuerten (no 7), et le numéro un mondial, l'Australien Lleyton Hewitt (no 1), se sont qualifiés hier pour le deuxième tour du simple messieurs des Internationaux de France de tennis.

«Chaque fois que j'évolue sur le central, j'éprouve un bonheur profond», a déclaré le triple vainqueur de Roland-Garros, après sa victoire sur le Suisse Ivo Heuberger, 116e mondial, 7-5, 6-2, 6-2.


Au deuxième tour, «Guga», opéré d'une hanche en février et qui doute encore d'avoir recouvert l'ensemble de ses moyens physiques, affrontera l'Italien Davide Sanguinetti.


Hewitt (no 1), vainqueur du dernier US Open mais qui doit encore faire ses preuves sur terre battue, a éprouvé un peu plus de difficultés pour se défaire du Brésilien Andre Sa, 83e mondial, 7-5, 6-4, 7-5, avant de se heurter au Russe Andrei Stoliarov au 2e tour.





Déclin des trentenaires


La plus grande surprise de la journée a été l'élimination de l'Américain Michaël Chang, 30 ans, qui reste le plus jeune vainqueur de Roland-Garros, (17 ans et 3 mois en 1989) mais qui est tombé depuis à la 93e place mondiale, par le Français inconnu Sébastien de Chaunac, 173e mondial et bénéficiaire d'une invitation, victorieux en 5 sets très disputés: 4-6, 4-6, 6-4, 6-2, 6-4.


À 31 ans, son compatriote Pete Sampras (no 12), pourtant le détenteur du record des victoires en Grand Chelem avec 13 succès, mais qui n'a jamais gagné à Roland-Garros où il a simplement atteint les demi-finales en 1996, a certainement laissé passer sa dernière chance de s'imposer sur la terre battue, la seule surface qui lui ait résisté.


Il a en effet été éliminé d'entrée, comme en 1995 et 2000, par l'Italien Andrea Gaudenzi, 69e mondial, qui ne l'avait jamais battu en trois rencontres, victorieux cette fois 3-6, 6-4, 6-2, 7-6 (7/3).


Autre élimination, celle du Slovaque Dominik Hrbaty, 56e mondial et demi-finaliste à Paris en 1999 contre le futur vainqueur, l'Américain Andre Agassi, par le Suisse Michel Kratochvil, 49e, vainqueur 6-0, 6-7 (6/8), 6-3, 6-3.





Haas mieux que Kiefer


L'Allemand Nicolas Kiefer, ex-membre du Top 10 mais tombé à la 65e place place mondiale, a été écrasé, lui qui n'a jamais goûté la terre battue, par l'Espagnol Alex Calatrava, 133e, qu'il avait pourtant battu à trois reprises en trois matchs.


Par contre, la nouvelle vedette du tennis allemand Tommy Haas (no 3) s'est facilement débarrassé du Tchèque Michal Tabara, 167e, 6-3, 7-5, 6-2.


Vainqueur de trois tournois ATP (Doha, Casablanca, Munich) cette année, le Marocain Younes El Aynaoui (no 16) a failli connaître la même mésaventure que Chang et Sampras, avant de s'imposer en cinq manches (3-6, 6-3, 6-4, 3-6, 6-4) devant l'Américain Jan-Michael Gambill, 53e.


Éliminée l'an dernier au premier tour par l'Autrichienne Barbara Schett, l'Américaine Venus Williams (no 2), gênée par une douleur au poignet droit, ne s'est pas laissée surprendre, dans le simple dames, par l'Allemande Bianka Lamade, 92e mondiale, s'imposant 6-3, 6-3.


La première tête de série féminine à tomber a été la Française Sandrine Testud (no 8) victime une nouvelle fois, après leur rencontre de Fed Cup, de l'Argentine Paola Suarez, 54e mondiale, victorieuse 2-6, 7-5, 6-1.


Sur les 64 matchs au programme, 15 n'ont pu débuter et ont été reportés à aujourd'hui à cause de la pluie qui a interrompu à trois reprises les rencontres.