Dopage - Gatlin se dit floué par la décision de la cour d'arbitrage américaine

Washington — Le champion olympique du 100 m Justin Gatlin, dont la suspension par l'Agence américaine antidopage pour un deuxième contrôle positif en avril 2006 a été ramenée de 8 à 4 ans mardi en appel, s'est dit «floué» hier par la décision de la Cour d'arbitrage américaine.

«Je sais, au fond de moi, que je n'ai rien fait de mal, s'est insurgé Gatlin, 25 ans, dont les propos ont été repris par le Washington Post. Ils m'ont enlevé tout ce pour quoi j'avais travaillé si dur.»

L'agence américaine antidopage (Usada) a annoncé mardi que la Cour d'arbitrage américaine avait décidé, par deux voix contre une, de ramener la suspension de l'Américain à quatre ans. Cette suspension, qui prendra fin officiellement le 24 mai 2010, met donc un terme aux espoirs de Gatlin de défendre son titre sur la distance reine lors des jeux Olympiques de Pékin (8-24 août).

Le champion américain, qui peut encore s'adresser au Tribunal arbitral du sport (TAS), avait subi un contrôle positif à la testostérone le 22 avril 2006 lors des Kansas Relays. Quelques semaines plus tard, il avait égalé le record du monde de la ligne droite (9.77) du Jamaïcain Asafa Powell.

«Je suis un battant. Je me suis battu dès le début et je poursuivrai le combat», a conclu Gatlin. Gatlin encourait théoriquement une suspension à vie, mais l'Usada a tenu compte des circonstances exceptionnelles de son premier contrôle positif alors qu'il était encore juniors et de sa coopération depuis son contrôle positif.

À voir en vidéo