Planche à neige - Jasey Jay Anderson remporte la «petite finale»

Tandadalen, Suède - Le Slovène Dejan Kosir a remporté hier le slalom géant parallèle de la Coupe du monde de planche à neige disputé à Tandadalen, alors que chez les femmes la victoire est revenue à la Suédoise Sara Fischer.

Âgé de 29 ans, Kosir a battu en finale de 56/100es de seconde l'Autrichien Siegfried Grabner.

Jasey Jay Anderson, de Tremblant, qui avait remporté l'an dernier dans la même station le titre du boardercross, s'est adjugé la «petite finale» en devançant le Suisse Gilles Jaquet de 4/100es de seconde.

Jérome Sylvestre, de Bromont, a terminé 18e tandis qu'Aimée Newton, de Rossland en Colombie-Britannique, une recrue sur le circuit de la Coupe du monde, s'est classée 27e chez les femmes.

«J'ai changé ma stratégie contre Jacquet en raison des conditions glacées, a commenté Anderson. Je n'ai pas réussi mes deux plus belles descentes et cela a suffi.»

Kosir, qui a éliminé en huitième de finale l'Américain Chris Klug, médaillé de bronze olympique, avait été dominé pour la troisième place d'une autre épreuve de Coupe du monde en Autriche le mois dernier par Alex Maier, le frère d'Hermann le grand champion du ski alpin.

Le Français Mathieu Bozzetto, deux fois sacré meilleur snowboarder du monde (1999 et 2000), qui, en Autriche, avait signé récemment sa 23e victoire en Coupe du monde, a été éliminé en quart de finale par Jaquet après avoir pratiquement chuté à mi-parcours de la première manche.

Bozzetto reste en tête du classement général de la Coupe du monde avec 2550 points, contre 1920 à Kosir.

Chez les femmes, Fischer, âgée de 23 ans, a devancé la Suissesse Ursula Bruhin, la grande favorite, de 22/100es de seconde.

Bruhin est montée sur le podium pour la quatrième fois d'affilée, après avoir enregistré des deuxième, troisième et première places lors des courses précédentes. Elle reste leader de la Coupe du monde avec 3200 points.

La Française championne olympique Isabelle Blanc blessée n'a pas participé à l'épreuve alors que sa compatriote Karine Ruby, qui avait décroché en 1998 à Nagano la première médaille d'or olympique décernée dans ce sport, se concentre désormais sur le boardercross.