Canadien 2, Bruins 4 - Murray, Thornton et les Bruins sont trop forts pour le Canadien

Boston — Les Bruins de Boston ont remporté hier après-midi leur premier affrontement de la saison contre le Canadien par 4 à 2.

Les Bruins — et surtout le duo Glen Murray et Joe Thornton — ont dominé l'équipe qui les a éliminés le printemps dernier après qu'ils eurent terminé au premier rang de l'Association Est. José Théodore a encore eu à affronter une quarantaine de lancers.

N'empêche qu'il a fallu un but du quatrième trio des Bruins, le premier de la saison de Michel Grosek, pour assurer leur victoire à l'issue d'une explosion de trois buts en trois minutes 21 secondes au début de la troisième période, la meilleure du Canadien, qui a lutté pour recréer l'égalité.

Sean Brown a complètement raté la passe qu'il destinait de l'autre côté de la patinoire, mais la rondelle s'est retrouvée en plein sur la palette de Grosek. Ce dernier arrivait rapidement et a pu diriger un puissant lancer frappé dans le haut du filet. P. J. Stock a été plus applaudi quand on a annoncé sa mention d'assistance!

Thornton a marqué le dernier but après avoir soutiré la rondelle à Andrei Markov dans le coin pour ensuite déjouer habilement Théodore.

Jozef Stumpel avait d'abord procuré une avance de 2-1 aux Bruins en déjouant Théodore d'un revers entre les jambières après avoir saisi le retour d'un lancer de la ligne bleue du défenseur Sean O'Donnell. Ce dernier avait été arrêté à la défense à la suite d'une mise au jeu perdue par Yanic Perreault.

Deux buts de Zednik

Richard Zednik a réussi son deuxième but du match d'un tir sur réception d'une passe de Saku Koivu. Zednik a maintenant 12 buts, le nouveau meneur chez le Canadien, devant Yanic Perreault.

Qui sait, peut-être Karl Dykhuis aurait-il intérêt à le brasser plus souvent?

Les deux équipes s'étaient échangé un but à la première période.

On a vu l'importance des gros gabarits lorsque Murray s'est planté devant le filet pour marquer le premier but du match. Le petit Oleg Petrov a bien essayé mais n'a jamais pu lui nuire et encore bien moins le déloger.

Pour Murray, auteur d'un tour du chapeau à son match précédent, il s'agissait d'un septième but à ses quatre dernières rencontres.

Michel Grosek, lui, est passé prêt d'inscrire son tout premier but quelques instants plus tard lorsque son lancer du poignet a frappé le poteau.

Le Canadien a très rarement menacé la forteresse de Steve Shields et a profité d'un but chanceux en avantage numérique lorsque le tir d'Andrei Markov a dévié sur Zednik.

Saku Koivu n'a pas obtenu de mention d'assistance sur ce but, mais c'est lui qui a gagné la mise au jeu pour remettre la rondelle à Patrice Brisebois.

À la deuxième, le Canadien s'est contenté de limiter les dégâts et il a fallu attendre à la 18e minute de jeu pour qu'il obtienne ses premiers tirs au filet, pendant les 90 dernières secondes d'une punition de quatre minutes infligée à Martin Lapointe pour bâton élevé à l'endroit de Craig Rivet.

On a même vu le directeur général s'emporter contre les officiels mineurs qui ont omis de créditer un rare lancer à la fiche du Canadien!

Le Canadien a finalement été crédité de quatre lancers, le même nombre que Murray à lui seul au cours de cette période.