Grand Prix de plongeon de Chine - Despatie et Miranda terminent deuxièmes

Zhuhai, Chine — Les médaillés d'argent québécois des championnats du monde Alexandre Despatie et Arturo Miranda ont répété leur exploit au tremplin synchronisé de 3 m, hier en Chine, lors de la première compétition de la saison du circuit du Grand Prix de plongeon.

Les Chinois Luo Yutong et He Chong ont remporté la médaille d'or avec 451,98 points. Despatie et Miranda, qui occupaient le premier rang après les deux premiers plongeons, ont suivi avec 423,60 points, cinq de plus que la note obtenue aux championnats du monde du mois dernier. Un duo de Malaisie a terminé lointain troisième avec 387,84 points.

«Nous planifions participer à beaucoup de compétitions d'ici les Jeux olympiques et nous croyons que nous sommes sur la bonne voie dans notre préparation pour les Jeux, a dit Despatie. Il était très important pour nous de venir en Chine et de participer à la compétition, spécialement juste après les championnats du monde. Les plongeurs chinois sont nos adversaires les plus sérieux et nous sommes venus ici et avons obtenu une excellente note.»

Despatie et Miranda seront de la compétition solo aujourd'hui, toujours au tremplin de 3 m.

Marleau cinquième

À la tour féminine de 10 m, la Chine a réussi un doublé avec Chen Ruolin (449,65 points) et Wang Xin (437,40). L'Australienne Melissa Wu a terminé troisième (429,85). La Canadienne Rachel Kemp, de Victoria, a réussi un record personnel avec 359,20 points pour se classer quatrième et la Montréalaise Marie-Ève Marleau, a terminé cinquième avec 316,65.

Aux championnats du monde, Wang avait remporté la médaille d'or et Chen avait terminé deuxième.

«Ce fut une bonne compétition et j'ai bien plongé, a dit Kemp, âgée de 14 ans. Il y a quelques plongeons que j'aurais pu mieux réussir mais en tout, j'ai été constante. C'est ma première compétition internationale cette année et je ne m'attendais pas à faire aussi bien.»

Marleau a aussi réussi un record personnel de 378,60 points en demi-finale mais a éprouvé des difficultés avec son plongeon arrière, ce qui l'a empêchée de répéter son exploit dans la finale.

«Le plongeon arrière est un nouvel ajout à ma liste et je l'ai bien réussi en demi-finale, a dit Marleau, âgée de 25 ans. Je ne suis pas encore constante avec lui et c'est celui sur lequel je travaille le plus à l'entraînement. C'est excellent de savoir que j'ai une liste qui vaut celle des meilleures au monde présentement. Je suis définitivement dans le portrait.»

Marleau a aussi manqué d'énergie: «J'étais pas mal fatiguée, mais j'ai eu un pointage quand même raisonnable. Une petite dose de caféine m'aurait peut-être aidée.»

À voir en vidéo