Ribeiro était content que le Canadien rate les séries... pour cette année

Vancouver — Mike Ribeiro ressent encore de l'amertume à la suite de son départ de Montréal, au point où il s'est réjoui de l'élimination du Canadien.

«Je ne voulais pas qu'il participe aux séries et mon souhait a été exaucé», a déclaré en riant le meilleur compteur des Stars de Dallas après l'entraînement matinal précédant le deuxième match de la série contre les Canucks de Vancouver, disputé hier soir.

«Mais c'est fini maintenant, a-t-il ajouté. Je suis bien où je suis. C'est la première fois de ma vie que je suis heureux qu'il [le Canadien] ne soit pas en séries, a-t-il ajouté, et je suis certain que l'an prochain, je vais être content s'il parvient à se qualifier.»

Les Stars doivent aussi être heureux d'avoir fait l'acquisition de Ribeiro en retour de Janne Niinimaa à la suite de sa saison de 18 buts et 59 points en 81 matchs. Le centre montréalais de 27 ans a ajouté une aide dans la défaite de 5-4 subie en quatrième période de prolongation lors du premier match de la série mercredi. «Nous avions besoin de joueurs dotés d'habiletés et il a été une excellente addition, a noté Mike Modano. Nous avons eu plusieurs joueurs blessés et il a élevé son niveau de jeu quand il y avait plusieurs absents. C'est un joueur créatif qui fait beaucoup de beaux jeux.»

Ribeiro a dit qu'avoir joué avec un joueur complet comme Brenden Morrow, qui a pourtant raté 33 matchs, l'a aidé à gonfler ses statistiques: «Brenden est revenu au jeu et nous nous sommes très bien entendus».

Ne pas être un centre d'attention dans une ville folle de hockey comme Montréal l'a aussi bien servi. «On ne veut pas lire les journaux, mais il y a toujours des gens pour vous dire que vous avez connu un bon ou un mauvais match. C'est agréable de quitter l'aréna en sachant que personne ne va vous reconnaître et d'avoir sa vie privée. On peut ainsi se concentrer sur ce qu'on a à faire. C'est un style de vie beaucoup plus relax.»

À voir en vidéo