Grand Prix de Formule 1 de Malaisie - McLaren réussit le doublé

Fernando Alonso
Photo: Agence Reuters Fernando Alonso

Sepang, Malaisie — Après avoir fait le bonheur de Renault, Fernando Alonso est en train de ressusciter l'écurie McLaren.

Le champion du monde espagnol a offert sa première victoire à McLaren depuis 2005, dimanche, lorsqu'il a remporté le Grand Prix de Malaisie de Formule 1 devant son coéquipier Lewis Hamilton.

Alonso a pris la tête du classement des pilotes devant Kimi Raïkkönen, vainqueur à Melbourne le mois dernier, et qui a fini troisième à Sepang sur sa Ferrari.

«C'est fantastique d'arriver à gagner en un laps de temps aussi court, a déclaré Alonso. Les premiers essais en décembre, la nouvelle voiture en janvier... C'est difficile à croire.»

L'Espagnol a remporté la 16e victoire de sa carrière grâce à un excellent départ qui l'a vu doubler dès le premier virage la Ferrari de Felipe Massa, placé pourtant en position de tête. Hamilton s'engouffrait lui aussi dans la brèche et la course était perdue pour Massa qui devait finir cinquième. Déjà quatrième à Melbourne, Nick Heidfeld a récidivé, affirmant ainsi le bon potentiel de la BMW-Sauber.

Giancarlo Fisichella, vainqueur à Sepang l'an dernier, a fini sixième et à plus d'une minute d'Alonso, confirmant les difficultés actuelles de Renault. La deuxième Renault pilotée par Heikki Kovalainen a pris la huitième place.

«Être premier après le premier virage nous a permis de gagner la course, a souligné Alonso. Avec mon coéquipier deuxième, il était ensuite plus facile de creuser l'écart.»

Massa a tenté le tout pour le tout au sixième tour, quand en voulant doubler Hamilton il a mordu dans l'herbe en bordure de circuit, perdant cinq secondes et deux places dans l'aventure. «J'ai freiné tard, lui encore plus tard, et il est parti tout droit», a commenté Hamilton à propos de l'incident.

Raïkkönen, alors en embuscade derrière les deux pilotes, a résumé la terrible loi de la Formule 1: «Parfois vous perdez beaucoup en essayant de gagner».

Alonso, double champion du monde en 2005 et 2006 au volant de la Renault, est parti chez McLaren, écurie sans victoire en 2006 et à la recherche de son premier succès depuis 1996.

Après s'être placé en première position, Alonso a rapidement accru son avance dimanche. Il menait de cinq secondes après quatre tours, avant de gagner ensuite une seconde au tour. Après 10 tours, il devançait Hamilton de 10 secondes, le jeune pilote noir faisant alors barrage à un Raïkkönen surexcité.

Alonso a bouclé les 56 tours du circuit de 5,5 km en une heure 32 minutes 14,930 secondes, pour finalement devancer Hamilton de 18 secondes.

McLaren a pris le commandement du classement du championnat du monde des constructeurs avec 32 points contre 23 à Ferrari.

Le prochain Grand Prix aura lieu le 15 avril à Bahreïn.

À voir en vidéo