Cyclisme - Au lendemain de sa retraite, Jan Ullrich affirme qu'il ne s'est jamais dopé

Jan Ullrich
Photo: Agence Reuters Jan Ullrich

Francfort — L'ancien vainqueur du Tour de France Jan Ullrich a répété hier, au lendemain de l'annonce de sa retraite, qu'il ne s'était jamais dopé.

Dans un entretien accordé au journal Bild, Ullrich, interrogé sur une éventuelle prise de produits dopants au cours de sa carrière, a répondu: «Jamais. Très clairement».

«Je ne dois d'explication à personne, a poursuivi Ullrich. J'ai toujours essayé d'être honnête pendant ma carrière et je suis fier de dire que je n'ai jamais triché ou causé de tort à quelqu'un. C'est très important pour moi.»

Ullrich avait fait des déclarations similaires lors de l'annonce de son départ à la retraite lundi puis au cours d'une émission télévisée, mais n'avait pas démenti aussi clairement s'être dopé.

Le cycliste allemand âgé de 33 ans, vainqueur de la Grande Boucle en 1997 et cinq fois deuxième de la plus prestigieuse épreuve cycliste du monde, a mis fin lundi à une carrière en dents de scie assombrie par des accusations de dopage.

Ullrich fait l'objet d'une enquête depuis 10 mois pour des liens présumés avec un scandale de dopage en Espagne mais n'a pas été inculpé. Il n'avait plus d'équipe depuis son limogeage par la T-Mobile l'été dernier.

Le nom d'Ullrich est apparu dans l'enquête espagnole connue sous le nom d'Opération Puerto après une perquisition effectuée en avril dernier dans une clinique de Madrid soupçonnée de dopage sanguin.

Ullrich, qui faisait partie des favoris de la dernière édition du Tour de France, avait été interdit de départ en compagnie de plusieurs coureurs soupçonnés d'être impliqués dans l'affaire.

Interrogé au cours d'une émission télévisée sur ses contacts avec le médecin espagnol Eufemiano Fuentes, placé au coeur du scandale, Ullrich a répondu qu'il ne pouvait rien dire sans le conseil de ses avocats.

Il a apporté la même réponse à la question posée par Bild, ajoutant qu'il n'avait pas confiance dans l'enquête espagnole.

À voir en vidéo