Le Canadien est prêt à perdre Markov et Souray en échange d'une place en séries

New York — Le Canadien est prêt à courir le risque de voir partir les talentueux défenseurs Andrei Markov et Sheldon Souray à la conclusion de la saison, estimant que leur contribution est essentielle afin de permettre à l'équipe d'accéder aux séries éliminatoires.

Le directeur général Bob Gainey n'est pas passé à l'action hier. Il est arrivé à la conclusion que le groupe de joueurs qu'il a sous la main, à l'exception de Craig Rivet qu'on a échangé dimanche, peut remplir la tâche.

«C'est le message qu'on reçoit», a commenté l'ailier droit Michael Ryder, avant le match d'hier contre les Rangers de New York. «On a confiance en nos moyens, on a prouvé qu'on pouvait connaître du succès ensemble au cours de la première moitié de saison.»

Gainey avait levé le voile quant à ses intentions à Nashville, la semaine dernière, en affirmant qu'on ne croyait pas être en mesure de garder les huit joueurs qui pourront obtenir leur autonomie complète au terme de la saison. Rivet était un de ceux-là, au même titre que les Markov, Souray, Janne Niinimaa, Mike Johnson, Radek Bonk, David Aebischer et Aaron Downey.

Il avait également mentionné qu'il ne désirait pas se départir d'atouts de premier plan, en parlant de Souray.

«C'est notre équipe. Je touche maintenant du bois pour qu'on reste en santé», a déclaré l'entraîneur Guy Carbonneau.

Leighton arrive

Gainey a tout juste tenté de colmater une brèche devant le filet, en raison de l'absence de Cristobal Huet, en réclamant au ballottage le gardien Michael Leighton, des Flyers de Philadelphie.

Leighton, âgé de 25 ans, va rejoindre le Canadien à Buffalo vendredi. Carbonneau a laissé entendre qu'il va y avoir un ménage à trois chez les gardiens. La raison en est qu'on doit soumettre Leighton au ballottage, advenant qu'on désire le céder dans la Ligue américaine.

L'Ontarien natif de Petrolia roule tellement sa bosse qu'il n'a jamais le temps de faire repeindre son masque. Après avoir amorcé la saison dans l'organisation des Predators de Nashville, il a disputé quatre matchs avec les Flyers. Il a conservé une fiche de 2-2, une moyenne de buts accordés de 3,69 et un taux d'efficacité de 0,882.

Choix de sixième tour des Blachawks de Chicago en 1999 (165e au total), Leighton a pris part à 47 rencontres dans la LNH. Son palmarès n'est guère éloquent: 10 victoires, 23 défaites et 10 matchs nuls, moyenne de 3,04 et taux d'arrêts de ,900. Il a signé trois jeux blancs.

Il a connu ses meilleurs moments dans l'uniforme des Blackhawks en 2003-04, en prenant part à 34 matchs.

Le Tricolore a par ailleurs cédé le dur à cuire Aaron Downey à l'équipe-école de Hamilton, après qu'aucune équipe ne l'eût réclamé au ballottage.

Âgé de 32 ans, Downey a participé à 21 matchs cette saison, ne réussissant qu'un but, en plus d'amasser 48 minutes de punition. Acquis au ballottage des Blues de St. Louis, le 23 janvier 2006, Downey a disputé 46 matchs au total, se forgeant un dossier de deux buts et de quatre passes, avec 98 minutes de pénalités.

En carrière dans la LNH, Downey a joué 183 rencontres au sein de cinq organisations. Outre le Canadien, il y a eu les Bruins de Boston (1999-2000), les Blackhawks de Chicago (2000-02), les Stars de Dallas (2002-04) et les Blues de St. Louis (2005-06). Il a récolté 13 points, y compris sept buts, et 371 minutes de punition.

À voir en vidéo