Canadien 5, Maple Leafs 4 - Le Tricolore grimpe au 7e rang

Il y a de ces victoires qui sont plus significatives que d'autres. Celle remportée contre les Maple Leafs de Toronto, hier soir, au Centre Bell, fait partie de cette catégorie.

Au risque de glisser au classement en cas de défaite, le Canadien a vivement réagi au défi proposé par les Leafs pour s'imposer 5-4 dans un match d'une belle intensité.

L'attaque massive a été de nouveau un facteur déterminant dans la victoire du Tricolore. Trois buts ont été marqués par Michael Ryder (21e), Saku Koivu (18e) et Sheldon Souray (22e) en supériorité numérique. Les autres sont allés à Tomas Plekanec (14e) et Mike Johnson (10e). Alex Kovalev n'a pas marqué mais son jeu inspiré a soulevé coéquipiers et partisans.

Bates Battaglia, Bryan McCabe, Jeremy Williams et Alex Steen ont déjoué David Aebischer, un peu trop chancelant au goût des amateurs. Aebischer a quand même fait face à 36 lancers.

Par cette victoire, le Canadien s'est hissé au septième rang, un point devant les Hurricanes de la Caroline et deux devant les Islanders de New York. Les joueurs de Guy Carbonneau vont chercher à consolider leur position en affrontant les Rangers de New York, ce soir, au Madison Square Garden.

«On a eu les deux points. On a réussi à monter au classement tout en repoussant les Maple Leafs», a dit Mathieu Dandenault qui a craint de voir les visiteurs combler un déficit de trois buts au dernier tiers.

«On a trouvé le moyen de gagner. On a mis deux points en banque», a renchéri Steve Bégin.

Après le match, Saku Koivu était livide, les traits tirés. «J'étais déjà malade à Long Island, a-t-il expliqué. J'ai joué sans être à 100 pour cent. Mais parfois, il est préférable d'en faire moins pour obtenir de meilleurs résultats.» Koivu a récolté 11 points en cinq matchs.

Steve Bégin est revenu au jeu malgré une fracture d'un os du pied droit subie il y a huit jours. Carbonneau a salué son courage et sa détermination.

«Il a apporté de l'énergie et de l'intensité, comme l'ensemble de son trio», a noté Carbo en parlant de Maxim Lapierre et de Guillaume Latendresse.

À voir en vidéo