Ligue nationale de hockey - Les directeurs généraux rejettent les trois points pour une victoire

Naples, Floride — Les directeurs généraux de la Ligue nationale ont rejeté la suggestion d'accorder trois points pour une victoire en temps réglementaire, du moins pour la saison prochaine.

«Nous avons droit à des courses excitantes dans les deux associations, a déclaré Lou Lamoriello, le directeur général des Devils du New Jersey. La parité est exceptionnelle. Pourquoi changer quoi que ce soit? Je pense qu'il y a eu trop de changements dernièrement. Nous avons un bon produit, apprécions-le.»

«C'est une proposition terrible, c'est pourquoi elle n'a obtenu aucun appui», a renchéri Brian Burke, d'Anaheim.

Les directeurs généraux avaient cependant suggéré cette solution en février 2004 mais tous les changements majeurs survenus depuis leur ont fait changer d'idée. «J'étais de ceux qui faisaient cette proposition, a reconnu Ken Holland, des Red Wings de Detroit. Mais on assiste maintenant à toutes ces luttes serrées et je pense que c'est bien comme ça. Les amateurs apprécient.»

«On ne peut pas passer notre temps à faire des changements, il ne faut pas confondre les amateurs», a confirmé le directeur des opérations de hockey de la LNH, Colin Campbell.

Les 30 directeurs généraux ont mis fin hier à leur réunion de trois jours, au cours de laquelle les discussions en vue d'échanges ont accaparé davantage l'attention que l'ordre du jour. La date limite pour effectuer des échanges est mardi prochain.

«J'ai une meilleure évaluation du marché maintenant que je rentre chez nous. Les prix exigés demeurent élevés», a dit Holland en résumant la pensée de la plupart de ses collègues.

À voir en vidéo