Hurricanes 2, Canadien 1 - Des punitions fatales au Tricolore

Les Hurricanes de la Caroline semblent disputer leurs meilleurs matchs au Centre Bell, durant la saison comme durant les séries. Les joueurs de Peter Laviolette ont encore une fois livré une solide performance hier soir pour disposer du Canadien 2-1 devant une autre salle comble de 21 273 spectateurs.

Le défenseur Frantisek Kaberle a réussi le but de la victoire en troisième d'un tir voilé durant une supériorité numérique. Justin Williams a inscrit l'autre but de la Caroline, lui aussi en avantage numérique.

«On est trop souvent punis. Il nous faut réduire le nombre de pénalités, surtout les mauvaises. On en parle pourtant souvent», a commenté Guy Carbonneau.

«On doit s'assurer de dégager notre territoire, ce qu'on ne fait pas. Lors de leurs deux buts, on avait pourtant le contrôle de la rondelle», a déploré l'entraîneur.

Le Canadien a un taux de réussite de seulement 59 % en infériorité numérique à ses six derniers matchs. Le Tricolore a encaissé ses cinq derniers buts à court d'un joueur.

David Aebischer méritait un meilleur sort alors qu'il a fait face à 34 lancers. Alex Kovalev (13e) a été le seul à déjouer Cam Ward.

Samsonov échangé?

Par ailleurs, le divorce entre le Canadien et Sergeï Samsonov n'est pas encore prononcé mais aucune séance de conciliation ne semble pouvoir rapprocher les deux parties.

Le conseiller de Samsonov, Neil Abbott, a demandé au Canadien de transférer son client à une autre formation. De son côté, le Tricolore a soumis hier le nom de Samsonov au ballottage dans l'espoir qu'une équipe le réclamera.

Samsonov a été retranché de la formation face aux Hurricanes de la Caroline. Il avait aussi été envoyé dans les tribunes dimanche à l'occasion de la visite des Penguins de Pittsburgh.

Le problème de Bob Gainey est simple. Comment échanger un attaquant ayant marqué sept buts et dont le salaire sera de 3 525 000 $US la saison prochaine?

Des rumeurs de transaction courent depuis quelques jours. Une de ces rumeurs, émanant de Chicago, envoie le défenseur Adrian Aucoin et le centre Bryan Smolinski au Canadien en retour de Samsonov et du défenseur Craig Rivet. Aucoin est dans la deuxième année d'un contrat de quatre ans qui lui rapportera

8 millions au cours des deux prochaines saisons. Smolinski, dont le salaire s'élève à 1 520 000 $ en 2006-2007, sera joueur autonome sans compensation à la fin de la saison. Rivet (2 470 000 $) se retrouve dans la même situation.

Après l'entraînement du Canadien hier matin, Samsonov n'a pas contredit les propos de son agent. «Il est dans le milieu depuis assez longtemps. Il a son opinion, a déclaré Samsonov. Quant à moi, ce n'est pas la peine de me poser la question. Je crois que la situation est suffisamment claire. Je suis mis de côté dans un deuxième match de suite.»

«Un joueur peut faire partie de la solution comme il peut faire partie du problème. Dans mon cas, il semble que je fasse partie du problème», a ajouté Samsonov sur un ton calme.