Le Canadien - Le départ de Samsonov semble inévitable

Le divorce entre le Canadien et Sergeï Samsonov n'est pas encore prononcé mais aucune séance de conciliation ne semble pouvoir rapprocher les deux parties.

Le conseiller de Samsonov, Neil Abbott, a demandé au Canadien de transférer son client à une autre formation. De son côté, le Tricolore a soumis hier le nom de Samsonov au ballottage dans l'espoir qu'une équipe le réclamera.

Samsonov a été retranché de la formation face aux Hurricanes de la Caroline. Il avait aussi été envoyé dans les tribunes dimanche à l'occasion de la visite des Penguins de Pittsburgh.

Le problème de Bob Gainey est simple. Comment échanger un attaquant ayant marqué sept buts et dont le salaire sera de 3 525 000 $US la saison prochaine?

Des rumeurs de transaction courent depuis quelques jours. Une de ces rumeurs, émanant de Chicago, envoie le défenseur Adrian Aucoin et le centre Bryan Smolinski au Canadien en retour de Samsonov et du défenseur Craig Rivet. Aucoin est dans la deuxième année d'un contrat de quatre ans qui lui rapportera

8 millions au cours des deux prochaines saisons. Smolinski, dont le salaire s'élève à 1 520 000 $ en 2006-2007, sera joueur autonome sans compensation à la fin de la saison. Rivet (2 470 000 $) se retrouve dans la même situation.

Après l'entraînement du Canadien hier matin, Samsonov n'a pas contredit les propos de son agent. «Il est dans le milieu depuis assez longtemps. Il a son opinion, a déclaré Samsonov. Quant à moi, c'est pas la peine de me poser la question. Je crois que la situation est suffisamment claire. Je suis mis de côté dans un deuxième match de suite.»

«Un joueur peut faire partie de la solution comme il peut faire partie du problème. Dans mon cas, il semble que je fasse partie du problème», a ajouté Samsonov sur un ton calme.

Samsonov, 28 ans, a été écarté une première fois le 16 janvier contre Vancouver. À son retour, il a été muté dans le troisième trio à la gauche de Radek Bonk et Mike Johnson. Selon Abbott, son client a bien fait dans cette unité avec une récolte d'un but et deux passes et une fiche de plus-2 en six matchs.

«C'est la deuxième fois en deux semaines [trois en fait] que ça se produit. J'essaie de demeurer positif mais j'avoue ne pas y comprendre grand-chose. Je travaille mais les résultats ne viennent pas», déplore Samsonov.

Guy Carbonneau a tenu un discours neutre alors qu'il a commenté la situation de son vétéran.

«C'est normal qu'il soit mécontent. Je ne m'attends pas à une réaction différente de sa part. Mais on doit gagner et je fais appel aux 20 joueurs qui, dans mon esprit, vont nous faire gagner. Il reste encore une trentaine de matchs et Samsonov aura sa chance», a indiqué l'entraîneur.