Un deuxième départ de suite pour Aebischer

David Aebischer a obtenu un deuxième départ de suite après sa solide performance de lundi face aux Sénateurs d'Ottawa. Le gardien suisse devra faire de son mieux ce soir à Pittsburgh puisqu'il fer face aux Penguins et à leur super-vedette Sidney Crosby.

Les Penguins fonctionnent à plein régime depuis un mois. Ils présentent un dossier de 9-2-2 à leurs 13 derniers matchs. Crosby a lui-même entrepris une poussée irrésistible qui pourrait lui valoir le trophée Art Ross remis au meilleur compteur. Durant cette période, il a marqué sept buts et récolté 16 passes pour un total de 23 points.

«C'est positif pour moi. Je me sens fort mentalement», a dit Aebischer après l'entraînement d'hier à Verdun. «C'est un gros match pour l'équipe. Pittsburgh joue vraiment bien.»

Aebischer (9-7-2, 2,79, 91,3 %) aura Crosby à l'oeil durant ce match. Les chances du Canadien de l'emporter seront bien meilleures si l'étoile de Cole Harbour est tenue en échec. Crosby a été blanchi à neuf reprises cette saison et les Penguins ont perdu chaque fois.

«C'est un joueur exceptionnel, reconnaît Aebischer. Mais il sera important qu'on se concentre sur notre jeu. Ce sera à nous à dicter l'allure du match et à trouver une façon de gagner.»

Aebischer rappelle que les équipes qui luttent pour une place en séries sont toujours dangereuses. «On était dans cette situation l'an dernier. Les équipes désespérées sont dangereuses. C'est à nous à bien gérer la situation.»

Aebischer a entrepris deux matchs de suite à trois reprises seulement. C'était en début de saison alors que Guy Carbonneau avait choisi un système d'alternance aux deux matchs.

«C'est jamais facile pour un gardien, admet le gardien de Fribourg. Mais je travaille fort pour bien me préparer.»

«Je ne ressens pas de pression particulière, ajoute-t-il. La pression, je la ressens toujours.»