Coupe du monde de ski alpin - Victoires américaines

L'Américain Bode Miller a remporté hier sa troisième course de la saison en Coupe du monde de ski alpin, en s'imposant dans le Super G d'Hinterstoder.

Mont-Tremblant a classé deux skieurs parmi les dix premiers, Érik Guay, 14e et Jeffrey Frisch, 29e, à égalité avec son compatriote John Kucera. Pour Frisch, un skieur de 22 ans né en Italie, il s'agissait d'un premier classement parmi les 30 premiers en Coupe du monde.

Les autres Canadiens, Jan Hudec, Robbie Dixon et le Gaspésien François Bourque, ont terminé respectivement 43e, 48e et 49e.

Miller a dévalé les 1625 mètres du parcours en 1 min 9 s 76 pour signer la 24e victoire de sa carrière en Coupe du monde.

Le champion de 29 ans, seul skieur du cirque blanc à compter plus d'une victoire cette saison, est très satisfait d'avoir changé de matériel après avoir quitté Atomic pour Head à l'intersaison.

Miller, vainqueur du classement général de la Coupe du monde il y a deux saisons, est désormais en tête de ce classement général et de celui de la discipline du Super G. Depuis le début de saison, des skieurs de neuf nations différentes se sont imposés dans les 13 épreuves disputées.

Miller a fini avec 79 centièmes de seconde d'avance sur l'Italien Peter Fill, qui a égalé sa meilleure performance en Coupe du monde.

Le vétéran autrichien Hermann Maier a pris la troisième place en 1 min 10 s 70, son premier podium de la saison. Il a semblé en colère à l'arrivée en frappant la neige de ses bâtons. «J'étais un peu déçu car je n'ai pas eu de bonnes sensations lors de cette course», a déclaré Maier, qui s'était fait mal à l'épaule lors d'une course d'inspection. On a appris après la course que Maier s'est disloqué l'épaule dans sa chute. Il devrait toutefois disputer le géant prévu aujourd'hui.

L'équipe d'Autriche masculine, créditée d'une seule victoire cette saison, reste sur 12 courses sans succès. Surnommée la «Wunderteam» en raison de sa profusion de vedettes depuis toujours, l'équipe d'Autriche actuelle est la plus mauvaise depuis de longues années. Lundi à Alta Badia, elle n'a pas réussi à marquer le moindre point en slalom, et ce, pour la première fois depuis 1986.

Kildow succède à Mancuso

Du côté des femmes, le cavalier seul des Américaines a continué hier dans la deuxième descente de la Coupe du monde de ski alpin, disputée à Val d'Isère. Après Julia Mancuso victorieuse de la première descente disputée mardi sur la piste Oreiller-Killy, Lindsey Kildow a remporté la deuxième, juste devant la gagnante de la veille, pour augmenter son avance au classement de la Coupe du monde de descente.

Kelly VanderBeek a encore une fois été la meilleure Canadienne, terminant septième pour la deuxième journée de suite, devant Emily Brydon, 10e, Britt Janyk, 24e, et Sherry Lawrence, 33e. Kildow a dévalé les 2500 mètres du parcours en 1 min 38 s 6 et a devancé Mancuso de 1,24 seconde. La Suédoise Anja Paerson a pris la troisième place en 1 min 39 s 50. VanderBeek a complété en 1 min 40 s 3.