Le nageur prodige Ian Thorpe annonce sa retraite sportive

Sydney — Le nageur australien Ian Thorpe, champion du monde et champion olympique, a annoncé hier qu'il prenait sa retraite sportive.

À 24 ans seulement, il compte un des plus beaux palmarès de la natation mondiale, avec onze titres mondiaux, cinq titres olympiques et 13 records du monde en grand bassin.

Thorpe, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse retransmise en direct par la télévision australienne, a expliqué que la natation n'était plus la chose la plus importante de sa vie.

«J'ai décidé que j'allais abandonner ma carrière professionnelle», a-t-il dit. «Je suis très fier de cette décision.»

Le prodige australien, qui avait fait l'impasse sur les Mondiaux de Montréal en 2005, n'a plus disputé de course officielle depuis son doublé sur 200 et 400 mètres nage libre aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004.

«C'est émouvant parce que je vois toute ma carrière de nageur défiler devant mes yeux, mais dans le même temps, je suis très excité par ce que je vais entreprendre maintenant», a-t-il dit. «Ce n'est pas le meilleur moment pour moi pour m'éloigner de ce sport, mais c'est le moment que j'ai choisi, voilà comment les choses se sont passées», a-t-il ajouté.

Sa carrière avait véritablement débuté en 1998 aux championnats du monde de Perth, en Australie, où il était devenu à quinze ans le plus jeune champion du monde (sur 400 mètres nage libre).

Aux Jeux de Sydney, à seulement dix-sept ans, il avait collectionné trois médailles d'or et deux médailles d'argent.

L'année suivante, il faisait encore mieux aux mondiaux de Fukuoka, dont il était revenu avec six médailles d'or et des records du monde sur 200 m, 400 m, 800 m et 4x200 m. Sa dernière sortie en compétition remonte aux Jeux olympiques d'Athènes, en 2004, où il s'était imposé en finale du 400 m et surtout du 200 m, baptisée «la course du siècle», prenant le meilleur sur le Néerlandais Pieter van den Hoogenband et Michael Phelps.

Après Athènes, fatigué par les sacrifices nécessaires au haut niveau, Thorpe s'était octroyé une année sabbatique. Il n'a jamais repris la compétition, en dépit de quelques tentatives enrayées par une maladie et une perte évidente de motivation.