Panthers 5, Canadien 1- Aebischer flanche

Sunrise— Le Canadien a clôturé son plus long voyage de la saison comme il l'avait commencé: en subissant une défaite humiliante. Hier, il n'a jamais été dans le coup face aux Panthers de la Floride, qui l'ont emporté 5-1 devant 13 506 spectateurs au Bank Atlantic Center.

Comme dans la défaite de 5-1 aux dépens des Maple Leafs de Toronto, samedi dernier, David Aebischer n'a pas terminé la soirée devant le but. Les deux fois, le gardien suisse a été remplacé après avoir cédé quatre buts. Hier, il a fait face à 24 tirs et, contrairement à samedi, on ne pouvait pas dire qu'il n'avait rien à se reprocher.

Cristobal Huet a repoussé 14 des 15 lancers auxquels il a été confronté au cours des 20 dernières minutes.

Le principe d'alternance des gardiens aux deux rencontres que l'entraîneur Guy Carbonneau préconise jusqu'à maintenant tire peut-être à sa fin.

Le capitaine Olli Jokinen a dirigé l'attaque des Panthers avec un tour du chapeau. Chris Graton et Jay Bouwmeester ont été leurs autres marqueurs. Nathan Horton a récolté trois aides.

Tomas Plekanec a été le seul qui a déjoué Ed Belfour, efficace avec 27 arrêts.

Le CH a presque doublé les Panthers dans les tirs, 13-7, en première période. Ce n'était que de la poudre aux yeux parce que les hôtes ont dicté le jeu.

Les visiteurs ont profité d'une supériorité numérique en particulier, aux 14e et 15e minutes, pour gonfler leur total.

Le vieux Belfour n'a pas bronché, frustrant entre autres Guillaume Latendresse, Michael Ryder, deux fois, et Radek Bonk.

Latendresse a commis le revirement en zone défensive qui a mené au but de Gratton, à 9:16.

La domination des Panthers au deuxième vingt a été plus marquée, surtout parce que le CH n'a pas patiné. Il faut dire que le premier but de Jokinen dès la 37e seconde leur a coupé les jambes. Aebischer a fort mal paru devant le lancer anodin du Finlandais.

Le Canadien a connu un regain de vie après que Plekanec eut marqué à la 13e minute. L'effet a été de courte durée. La violente collision entre Ryder et Saku Koivu, qui a été ébranlé, a bien illustré son manque de synchronisme.

Jokinen a fait 3-1 à 16:53, en complétant habilement la stratégie de Nathan Horton, à la droite du gardien. Le coup de massue a été porté par le talentueux défenseur Bouwmeester à 25 secondes de la fin, pendant un jeu de puissance.