Canadien 6, Ottawa 3 - Latendresse et Huet brillent

Ottawa — Le Canadien a contribué à son tour à caler davantage les Sénateurs d'Ottawa vers le bas du classement en l'emportant 6-3, hier soir, au Scotiabank Place. Le Tricolore a ainsi bien réagi à sa défaite encaissée samedi à Toronto.

Guillaume Latendresse a réussi le premier doublé de sa carrière en inscrivant deux buts en troisième, chaque fois en supériorité numérique. Mike Komisarek, Radek Bonk, Mike Johnson et Alex Kovalev ont aussi marqué.

Denis Hamel, Patrick Eaves et Antoine Vermette ont déjoué Cristobal Huet, encore une fois solide.

Alexander Perezhogin a disputé son meilleur match de la saison alors qu'il a su mettre à profit sa vitesse. Andreï Kostitsyn a aussi livré une bonne performance à son premier match dans l'uniforme tricolore en 2006-2007.

Le Canadien va poursuivre son voyage de quatre matchs en affrontant le Lightning, mercredi, à Tampa, puis les Panthers de la Floride, jeudi, à Sunrise. Quant aux Sénateurs, ils sont déjà à huit points du Canadien alors qu'ils devront affronter Buffalo deux fois, le New Jersey et le Minnesota à leurs quatre prochains matchs.

Un 7e but en infériorité

L'indiscipline aurait pu coûter cher au Canadien en première période. Les Sénateurs ont eu l'occasion de lancer leur attaque massive à trois reprises. Heureusement pour le Tricolore, le jeu de puissance des Sénateurs occupait avant le match le dernier rang de la Ligue nationale avec un taux de réussite de 9,8 %.

Les Sénateurs en arrachent tellement en supériorité numérique qu'ils ont même concédé un but au moment où Janne Niinimaa était au banc des pénalités. A deux contre un, Tomas Plekanec a refilé la rondelle à Komisarek qui l'a fait glisser lentement sous Martin Gerber. Il s'agissait du septième but du Canadien en infériorité numérique, un sommet dans la LNH.

Encore les punitions

Guy Carbonneau avait hâte que le match se termine. «Il n'y a pas de victoire facile, a-t-il soupiré. Les punitions nous ont encore mis dans le trouble. Je ne sais vraiment pas comment régler le problème.»

Le Canadien s'est vu imposer cinq pénalités en troisième période dont deux au défenseur Janne Niinimaa. Les Sénateurs ont alors marqué deux buts et ils sont venus près de créer l'égalité avant que Mike Johnson n'inscrive le but d'assurance.

«C'était 4-1 en troisième et le match aurait dû se terminer 4-1, a-t-il déclaré. Niinimaa n'avait aucune raison de se lamenter comme il l'a fait', a ajouté l'entraîneur qui n'a pas apprécié la pénalité pour conduite antisportive imposée au Finlandais.

Carbonneau était par ailleurs satisfait de l'effort de ses hommes. «On a travaillé fort, a-t-il noté. On était venus ici pour gagner. Il était important de ne pas subir de deux défaites de suite à l'étranger.

«Cristobal [Huet] a été solide tandis que Guillaume [Latendresse] a marqué deux buts. Il va vraiment bien.»

Carbo a aussi loué le jeu d'Andreï Kostitsyn et celui d'Alexander Perezhogin. Kostitsyn a dirigé trois tirs au but à son premier match de la saison dans l'uniforme du Canadien.

«Ils nous ont démontré qu'ils sont capables de jouer», a-t-il dit.

Carbonneau avait réuni Perezhogin à Radek Bonk et Mike Johnson. «Perezhogin semble pouvoir se concentrer sur l'attaque lorsqu'il joue avec Bonk. Il semblait intimidé dans le trio de Kovalev et Samsonov. Il cherchait trop à leur passer la rondelle.»

Samsonov et Kovalev ont aussi livré un bon match alors qu'ils ont obtenu cinq et quatre lancers respectivement.