Coupe Grey - Une victoire des Roughriders aurait bien plu aux organisateurs de Winnipeg

Winnipeg — Les organisateurs de la coupe Grey qui sera disputée dimanche à Winnipeg sont encore confiants que le match fera salle comble, même si beaucoup de billets sont encore disponibles.

L'élimination des Roughriders de la Saskatchewan, la province voisine, aux mains des Lions de la Colombie-britannique n'a pas aidé les choses.

«Nous n'aurions probablement pas eu suffisamment de sièges si la Saskatchewan avait gagné», a estimé le président et chef de direction des Blue Bombers, Lyle Bauer.

Regina est à six heures de route de Winnipeg et les partisans des Roughriders, reconnus pour leur allégeance, se seraient sans doute rués sur Internet pour acheter des billets en vue de la grande finale du football canadien si leurs favoris avaient triomphé dimanche.

Mais le massacre de 45-18 subi aux mains des Lions a mis fin à leurs rêves et il restait encore quelque 2200 billets à vendre hier.

«Mais comment pouvez-vous vous plaindre d'avoir un match de championnat entre les deux équipes qui ont terminé au premier rang de leur division?», a questionné Bauer.

Les Lions et les Alouettes vont donc s'affronter à partir de 18 heures dimanche prochain. Un total de 47 784 billets ont été rendus disponibles, y compris ceux pour des sièges temporaires ajoutés pour l'occasion.

Et même si le match est présenté à guichets fermés, la foule sera moindre qu'à Montréal en 2001 (62 255 spectateurs) et Vancouver en 2005 (59 157), deux matchs présentés dans de plus gros marchés et à l'intérieur. Même Regina, en 2003, a été en mesure d'entasser 50 909 spectateurs en plein air quand la capitale de la Saskatchewan a présenté le match de la coupe Grey pour la première fois en 2003.