Dandenault de retour à l'entraînement

Les joueurs du Canadien ont retrouvé un de leur coéquipier sur la patinoire du Centre Bell lors de l'entraînement d'hier. Mathieu Dandenault s'est entraîné avec l'équipe pour la première fois depuis qu'il a subi une blessure à la jambe gauche lors du match du 14 octobre contre Ottawa. Le défenseur ne participera pas au match de demain à Toronto. Mais il sera du voyage qui mènera ensuite l'équipe à Ottawa, Tampa et la Floride.

«Je ne suis pas rétabli à 100 %, fait valoir Dandenault. Je manque encore de mobilité, surtout quand je dois faire des mouvements brusques de l'arrière vers l'avant. C'est pourquoi je ne fais pas de deux contre deux.»

Dandenault ne jouera pas avant d'avoir retrouvé toute la force dans sa jambe. «On a fait des tests en gymnase et j'ai pas encore retrouvé mon niveau d'avant la blessure, explique-t-il. Pour jouer, je vais devoir être aussi fort qu'avant. Sinon je risque de me blesser à nouveau.»

«Ce n'est pas douloureux, insiste-t-il. Le muscle [isquio-jambier] guérit bien, mais il reste toujours des lésions.»

De la frustration

Le Sherbrookois a raté neuf matchs jusqu'ici, lui qui avait disputé une saison complète en 2005-06. Il avoue ressentir une certaine frustration, surtout lorsque le Canadien dispute des matchs d'une belle intensité comme ce fut le cas face à l'Avalanche du Colorado et les Flames de Calgary.

«J'ai joué contre l'Avalanche durant toute ma carrière. Ces matchs-là sont vraiment l'fun. C'est décevant de ne pas pouvoir les jouer. Mais le Canadien se tire bien d'affaire, dit-il pour se consoler. Guillaume [Latendresse] a marqué son premier but. Par contre, on a perdu Chris Higgins. D'autres joueurs devront prendre la relève.»

En ayant rejoint ses coéquipiers, Dandenault a involontairement abandonné Francis Bouillon, son compagnon d'infortune. Bouillon, qui se remet d'une intervention à un genou, devra poursuivre sa convalescence en solitaire.

«On s'encourage l'un l'autre, dit Dandenault. Mais j'avoue que c'est plus difficile pour Francis. Lui, il n'a pas de date précise pour son retour. C'est toujours indéterminé tandis que moi, je sais que je reviens bientôt. Pour lui, c'est dur mentalement.»

Johnson à son poste

Mike Johnson s'est lui aussi entraîné avec ses coéquipiers. Un examen d'imagerie par résonance magnétique a révélé qu'il souffre d'une simple contusion au genou droit après avoir été frappé par Matt Green, des Oilers d'Edmonton.

«J'ai été chanceux de porter une orthèse, a dit l'attaquant du Canadien. Sur le coup, j'ai eu très peur.»

Johnson a revu l'incident et il a tenu à exonérer Green de tout blâme même si Sheldon Souray s'est rué sur lui. «Ce n'était pas un geste salaud même si son genou a touché le mien. J'ai fait un mouvement vers l'intérieur et il a fait la même chose instinctivement. Il aurait pu être puni deux minutes, mais l'arbitre en a décidé autrement.»