Masters féminin - Hingis recale Mauresmo

Maria Sharapova a fait un grand pas vers les demi-finales du Masters féminin de tennis après sa victoire sur la Belge Kim Clijsters, hier à Madrid.
Photo: Agence Reuters Maria Sharapova a fait un grand pas vers les demi-finales du Masters féminin de tennis après sa victoire sur la Belge Kim Clijsters, hier à Madrid.

Madrid — Martina Hingis a ôté tout espoir à Amélie Mauresmo de conserver son rang de no 1 mondiale, en battant Nadia Petrova (6-4, 3-6, 6-3) en clôture de la deuxième journée du Masters féminin de tennis, hier à Madrid.

Après 34 semaines en tête, la Française, au repos hier, va rétrograder en deuxième voire en troisième position du classement WTA, lundi, à l'issue du dernier tournoi de l'année.

À la suite de la victoire de Hingis, les deux conditions pour qu'elle reste no 1 — remporter le tournoi et Justine Henin-Hardenne dernière de son groupe — ne peuvent en effet plus être réunies.

La place de no 1 va désormais se jouer entre Henin-Hardenne, qui a les cartes en main, et la Russe Maria Sharapova qui, en attendant mieux, a fait un grand pas en direction des demi-finales hier.

S'appuyant sur une première balle exceptionnelle, la grande Moscovite n'a cédé qu'une fois son engagement lors de sa victoire (6-4, 6-4) sur la Belge Kim Clijsters.

«Son service a toujours été bon, mais là c'est vraiment costaud, a réagi Clijsters. Surtout sur les points importants. Cela n'est pas dû au hasard mais montre qu'elle est en pleine confiance.»

Sans démériter, la Flamande a ainsi craqué une fois lors du premier set et deux fois dans le deuxième, pour laisser Sharapova empocher, sur un ace... son 18e succès de rang (elle avait déclaré forfait avant son quart de finale à Moscou).

«C'est sans doute mon meilleur match depuis ma victoire à l'US Open», a apprécié la Russe, qui a du coup presque assuré sa place en demi-finale (il lui manque un set).

Sharapova devra cependant se méfier de Svetlana Kuznetsova, sa dernière adversaire dans le groupe rouge, qui porte bien son nom.

Dementieva n'y arrive pas

Celle-ci a infligé à la troisième Russe de la poule, Elena Dementieva, sa huitième défaite de suite en Masters, sans jouer son meilleur tennis, selon elle.

«J'ai manqué beaucoup trop d'occasions dans le premier set, s'est-elle flagellée après sa victoire 7-5, 6-3. Ma concentration a régulièrement fait faux-bond. En même temps, c'est un peu normal après deux semaines sans compétition.»

C'est dire qu'il devrait y avoir encore de la marge du côté de Kuznetsova, 4e mondiale, qui fait beaucoup moins de bruit que Sharapova, mais qui sort d'un automne presque aussi beau.

Ces deux derniers mois, elle a successivement remporté les tournois de Bali et Pékin avant d'atteindre les demi-finales de Stuttgart et Zurich. Tout le contraire de Dementieva, qui n'a remporté que quatre victoires en huit matchs depuis son quart de finale à l'US Open.

Submergée par Maria Sharapova la veille, la blonde Moscovite s'est encore fait remarquer par la faiblesse de son service (seulement 50 % des points gagnés sur son premier service), un handicap qui la rend décidément trop vulnérable.

Après avoir bouclé les deux derniers Masters avec trois défaites en trois matchs (sans gagner un set), elle s'oriente ainsi vers un nouveau zéro pointé, en perdant au passage le «Championnat de Russie» contre Kuznetsova et Sharapova.