Le Canadien - Higgins veut redoubler d'ardeur afin de revenir au jeu plus tôt

Chris Higgins se disait convaincu, hier, qu'il peut devancer la date probable de son retour au jeu, qui a été fixé dans six semaines par le personnel médical du Canadien.

«Ma cheville va déjà mieux. Je peux m'appuyer dessus aujourd'hui [hier]. Je pratique la pensée positive», a affirmé Higgins, quand il a rencontré les journalistes au Centre Bell.

Le diagnostic d'entorse sévère du docteur Eric Lenczner a ébranlé le jeune Américain, qui ne s'attendait pas d'être contraint à l'inactivité pendant une aussi longue période.

«Ce n'est pas la plus heureuse des nouvelles, je suis très déçu», a-t-il reconnu, en révélant que des ligaments de sa cheville gauche avaient été partiellement déchirés.

Il a en tête toutefois de redoubler d'ardeur afin de revenir au jeu plus tôt que prévu. Et de reprendre exactement là où il a laissé. «Je guéris habituellement vite de mes blessures, a-t-il souligné. Je ne me rappelle pas avoir manqué plus de deux matchs d'affilée en raison de blessure depuis que je joue au hockey.»

La saison dernière, une blessure à l'aine lui avait fait rater deux rencontres.

Higgins s'est blessé, samedi, pendant la troisième période du match contre les Devils du New Jersey, quand le défenseur Colin White l'a mis en échec dans le coin de la patinoire. Après avoir reçu des soins, il était revenu dans l'action.

«Je regrette un peu d'avoir insisté pour rejouer», a-t-il reconnu, en précisant que les médecins l'ont assuré qu'il n'avait pas aggravé son mal. «C'était très douloureux sur le coup, mais je ne croyais pas être blessé sérieusement.»

Lourde perte

La perte de l'ailier gauche âgé de 24 ans s'avère lourde pour le Tricolore parce qu'il était le meilleur marqueur de l'équipe, montrant une fiche de huit buts et de cinq passes en 13 rencontres. Il avait déjà réussi trois filets en infériorité numérique.

«On dit que c'est préférable de perdre les services d'un joueur en début de saison plutôt que vers la fin, mais il n'y a pas de bons moments», a commenté l'entraîneur Guy Carbonneau.

«Chris était un de nos meilleurs éléments, un gros morceau en infériorité. C'est sûr que sa perte fait mal, mais on s'attend à ce que des joueurs élèvent leur niveau de jeu, a-t-il ajouté. Son absence va permettre à d'autres de montrer ce qu'ils peuvent faire.»

Le jeune Guillaume Latendresse, qui va remplacer Higgins au sein du premier trio, est un de ceux-là, mais Carbonneau a surtout parlé des vétérans Alex Kovalev, Radek Bonk, Mike Johnson et Steve Bégin.

«On ne demandera pas uniquement à Guillaume de combler la perte de Chris, a-t-il indiqué. On va lui offrir l'occasion de jouer avec deux attaquants talentueux. Ce serait le fun qu'il casse la glace à l'attaque ce soir [hier] ou très bientôt parce qu'il commence à être nerveux. La pression des amateurs est forte. Je suis convaincu que ça va débloquer pour lui dès qu'il va obtenir un premier point.»

Carbonneau a par ailleurs dit que le Canadien sera prudent dans le cas de Higgins afin de s'assurer qu'il ne hâte pas son retour au jeu.

«Connaissant Chris, je sais qu'il va travailler fort pour revenir au plus tôt. Mais on ne le laissera pas revenir une semaine plus tôt pour courir le risque qu'il se blesse de nouveau», a-t-il conclu.