Série mondiale - C'est Appier qui cassera la glace

Le gérant des Angels, Mike Scioscia, espère qu’Appier aura appris quelque chose de son piètre départ dans le deuxième match.
Photo: Agence Reuters Le gérant des Angels, Mike Scioscia, espère qu’Appier aura appris quelque chose de son piètre départ dans le deuxième match.

Anaheim, Californie - Kevin Appier n'a pas l'intention de changer quoi que ce soit à sa préparation en vue du match le plus important de sa carrière. Tout ce que les Angels d'Anaheim souhaitent est que ses résultats soient différents.

Appier tentera de permettre aux Angels de disputer un autre match quand il commencera aujourd'hui le sixième match de la Série mondiale contre Russ Ortiz, des Giants de San Francisco, qui dominent la série 3-2.

À part quelques ajustements mineurs à son élan, Appier mentionne qu'il changera peu de choses à sa façon de faire, même s'il n'a pu compléter la troisième manche à son dernier départ.

Après avoir vu ses lanceurs partants être malmenés au cours des cinq premiers matchs, le gérant Mike Scioscia espère qu'Appier aura appris quelque chose de son piètre départ dans le deuxième match. Scioscia croyait qu'Appier se préoccupait un peu trop de Barry Bonds et qu'il a oublié de lancer comme il en était capable.

«Kevin possède une grande qualité. Sa balle bouge beaucoup. Il peut varier facilement la vitesse de ses tirs et utiliser sa balle à effet n'importe quand dans le compte. Je pense qu'il avait oublié de se servir de ses atouts, a dit Scioscia. Je pense qu'il n'a qu'à lancer comme il en est capable et oublier tout le reste.»

Mais Appier n'est pas le seul partant des Angels à avoir connu des problèmes contre les Giants.

«Nos partants ont excellé pendant toute la saison, a dit Scioscia. Ils ne sont pas demeurés très longtemps au monticule contre les Giants. Nos releveurs ont été surtaxés.»