Dopage - Dick Pound accuse la Chine d'exporter des produits dopants

Pékin — Le président de l'Agence mondiale antidopage, l'avocat montréalais Dick Pound, affirme que la Chine exporte des produits dopants et ajoute que le pays avait le devoir d'améliorer ses contrôles en tant qu'organisateur des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

En entamant une visite de quatre jours en Chine, M. Pound a ajouté hier que la Chine faisait partie des nombreux pays qui ont été identifiés comme sources de produits dopants destinés à d'autres pays.

Il n'a pas donné davantage de détails.

Il a précisé que l'essentiel de sa visite en Chine consistera à encourager les autorités concernées, sportives et gouvernementales, à améliorer leurs efforts pour porter la Chine au premier plan de la lutte contre le dopage dans le sport.

La Chine dit s'être attaquée au dopage à la suite d'une série de scandales survenus dans les années 90. À cette époque, 32 nageurs chinois avaient été sanctionnés pour des infractions à la réglementation antidopage.

De nouvelles sanctions ont été adoptées et 17 athlètes ont écopé d'amendes et de suspensions allant jusqu'à deux ans en 2004.

Dick Pound a reçu plus tôt aujourd'hui un diplôme honoraire de l'Université des Sports de Pékin et a visité le Centre de contrôles antidopage de la capitale chinoise.

À voir en vidéo