Hockey - Komisarek s'adapte très bien à la Ligue américaine

Philadelphie - Les premiers coups de patin de Mike Komisarek au hockey professionnel sont très encourageants pour l'organisation du Canadien. Selon l'entraîneur des Bulldogs de Hamilton, Claude Julien, Komisarek vit très bien son passage du hockey universitaire américain à la Ligue américaine.

«Son niveau de confiance augmente à chaque match, raconte Julien. Sa vision du jeu est impressionnante et sa première passe est généralement sur la palette. En plus, il ne panique pas sous la pression.»

Komisarek, qui fait six pieds quatre pouces et 240 livres, avait la réputation d'être très robuste dans les rangs universitaires. C'est pourtant un aspect de son jeu qu'il doit améliorer chez les pros.

«Il doit s'ajuster à la vitesse du jeu. Aussi, les joueurs sont plus expérimentés et plus forts. Mais il progresse bien.»

Komisarek, 20 ans, a été le premier choix du Canadien en 2001. À Hamilton, il joue en moyenne 22 minutes par match.

«On l'utilise dans l'attaque à cinq, dit Julien. Ses déplacements latéraux sont bons et il trouve facilement les lignes de passe. On voit qu'il a une bonne tête de hockey.»

Marcel Hossa (1-1-2), Jozef Balej (1-1-2) et Tomas Plekanec (2-0-2) sont trois autres jeunes qui contribuent à l'excellent départ des Bulldogs (4-1-0).

«On a souvent reproché à Hossa son manque de constance. Mais pas cette année. Jusqu'ici, il fait preuve d'une belle régularité, fait valoir Julien. Il a amélioré son jeu dans les deux sens de la patinoire. Il lui arrive même de réaliser de très bons replis défensifs, ce qu'il ne faisait pas l'an dernier. On voit qu'il y met l'effort.»

L'adaptation se fait plus difficilement pour le Tchèque Plekanec, qui n'a pas joué dans les rangs juniors, contrairement aux Slovaques Hossa et Balej.

«Il doit s'adapter au hockey nord-américain, explique Julien. Il doit aussi apprendre à foncer au filet. En Europe, on lui demandait d'être le troisième joueur dans la zone offensive. Mais ici, on veut qu'il s'implique dans l'attaque.»

Deux jeunes vétérans ont beaucoup de succès en ce début de campagne. Benoît Gratton (3-4-7) et Jason Ward (2-5-7) sont les meilleurs compteurs de l'équipe.

«Benoît est notre capitaine et notre leader, dit Julien. Il prêche par l'exemple et les autres suivent.»

Le défenseur François Beauchemin se veut une belle surprise chez les Bulldogs.

«On me dit qu'il joue son meilleur hockey depuis qu'il est chez les pros. Je l'utilise dans toutes les situations. C'est un gars qui est très fort physiquement.»