Grand Prix de Chine - «Schumi» a l'avantage sur Alonso

Shanghai — Michael Schumacher a pris un avantage psychologique sur Fernando Alonso en le devançant lors de la séance d'essais libres du Grand Prix de Chine de Formule un, hier, à Shanghaï.

Par un temps humide et venteux, l'Allemand a signé le cinquième temps au volant de sa Ferrari. L'Espagnol a pris la sixième place sur Renault.

Schumacher ne compte que deux points de retard sur Alonso, champion du monde en titre, avec trois Grands Prix encore à courir dont celui de Chine qui marque l'entrée dans la dernière ligne droite de la saison.

Schumacher, qui compte sept titres de champion du monde et 90 victoires à son palmarès, n'a jamais marqué de points en deux apparitions à Shanghaï où Alonso s'était imposé la saison dernière.

«Je suis très confiant, comme toujours. Je crois que nous devrions être compétitif pour les trois derniers Grands Prix. La voiture est vraiment au meilleur de ses performances et ne pose aucun problème», a déclaré le champion du monde en titre.

«Nous devrions être très rapides. A nous et à Ferrari de démontrer qui le sera le plus.»

Le meilleur temps des essais libres a été réalisé par l'Autrichien Alexander Wurz, pilote remplaçant de Williams, avec des temps d'une minute 35,574 secondes lors de la séance du matin et de 1mn 35s 539 dans l'après-midi.

Le jeune Allemand Sebastian Vettel ne s'est incliné que de 40 centièmes sur BMW Sauber, mais ni lui ni Wurz ne participeront à la course.

Schumacher a bouclé le tour en 1mn 37s 712 le matin et 1mn 36s 641 l'après-midi. Alonso n'a pas participé à la séance du matin pour épargner son nouveau moteur qui devra durer deux Grands Prix et a été chonométré en 1mn 36s 739 l'après-midi.