Football - Terrell Owens aurait tenté de se suicider

Dallas — Terrell Owens aurait tenté de se suicider par l'absorption de médicaments, allant jusqu'à mettre deux pilules supplémentaires dans sa bouche après l'intervention d'une amie, selon un rapport de police obtenu hier dans lequel il affirme avoir bel et bien conscient de ce qu'il faisait. Le même rapport indique que le flamboyant et souvent controversé receveur de passes des Cowboys de Dallas a dit à des amis qu'il était «déprimé».

Hospitalisé mardi soir, il a quitté l'hôpital vers la fin de l'avant-midi, hier, saluant les reporters en levant le pouce mais sans accorder d'entrevue.

Son amie publiciste Kim Etheredge a par ailleurs prétendu que la police avait tout faux, affirmant qu'Owens avait mêlé des pilules avec des suppléments. Elle a ajouté avoir demandé de l'aide parce que Owens ne répondait plus.

Le lieutenant Rick Watson, de la police de Dallas, a fait savoir durant une brève conférence de presse qu'il pouvait seulement confirmer que des infirmiers ont appelé la police pour dire qu'ils conduisaient Owens à l'hôpital et qu'aucun détail supplémentaire ne serait donné par la police parce qu'aucune loi n'a été brisée. «Nous avons déterminé qu'il n'y a pas de crime, a-t-il précisé. C'est un problème d'ordre médical.» La police a rendue publique une version censurée de son rapport que des organes de nouvelles avaient déjà obtenu en entier.

L'ancien joueur Deion Sanders, aujourd'hui analyste à la télévision, a déclaré avoir parlé à Owens peu de temps avant sa sortie de l'hôpital et que celui-ci présentait une bonne attitude. «Qu'on ait présenté son cas comme une tentative de suicide l'a fait rire», a dit Sanders, racontant à son tour qu'il s'agissait d'un problème de mauvaise réaction à un mélange de pilules et de vitamines.

L'amie, qui n'est pas identifiée dans le rapport public, «a noté qu'il ne restait plus de médicaments obtenus sous prescriptions et qu'il a mis deux autres pilules dans sa bouche», qu'elle a essayé de retirer. Le rapport indique également que l'amie a confié que la prescription de 40 pilules a été remplie le 18 septembre et que Owens «n'en avait pris que cinq jusque-là».