Football - Les Bombers défont les Alouettes

Anthony Calvillo, des Alouettes, s’est fait huer à plusieurs reprises lors du match d’hier.
Photo: Agence Reuters Anthony Calvillo, des Alouettes, s’est fait huer à plusieurs reprises lors du match d’hier.

Les Alouettes n'ont pu mettre fin à leur série de cinq défaites de suite hier au stade Molson quand ils ont été battus 17-14 par les Blue Bombers de Winnipeg, devant une autre salle comble. Mais ils n'ont qu'eux à blâmer puisqu'ils ont gâché de bonnes chances en deuxième demie.

Les Alouettes auraient certes pu connaître un meilleur sort quand Charles Roberts a échappé le ballon à la ligne de 26 des Bombers à quatre minutes de la fin. La marque était alors de 17-14 pour les visiteurs, mais la chance semblait vouloir sourire enfin aux Alouettes et tous les espoirs étaient permis. Mais quelques instants plus tard, le quart substitut Marcus Brady échappait à son tour à la ligne de 11 de Winnipeg lors d'un troisième essai. Ce jeu a jetté une douche d'eau froide sur la foule du stade Molson.

Roberts a ensuite brisé les reins des Alouettes avec trois longues courses de suite de 35, 30 et 25 verges qui a conduit les siens à la porte des buts.

Roberts avait marqué le seul majeur des visiteurs, qui ont porté leur fiche à 7-7. Troy Westwood a fait le reste avec trois placements et un simple.

Les Alouettes, qui ont maintenant un dossier de 7-6, n'ont marqué qu'un seul touché et n'ont convaincu personne, eux qui avaient pourtant battu les Bombers deux fois cette saison.

Des huées pour Calvillo

Malgré une première série prometteuse, qui a permis aux Alouettes de prendre les devants à la suite d'un placement de 28 verges de Damon Duval, la première demie a été dominée par les Bombers quand Glenn a atteint tous ses receveurs presque à volonté.

Les Bombers n'ont marqué qu'un seul touché, celui de Charles Roberts sur un plongeon d'une verge, mais ont fait avancer le ballon presque à leur guise et ont quitté le terrain à la mi-temps avec une avance de 14-4 quand Troy Westwood a réussi des placements de 31 et de 8 verges et un simple de 64 verges.

Glenn a complété de longs jeux à Milt Stegall (57 verges) et Roberts (23 verges), et les Bombers auraient pu ajouter à leur avance n'eût été de quelques bons jeux défensifs à la ligne des buts, notamment par Kai Ellis et Ricky Bell.

Calvillo, qui s'est encore une fois retrouvé sur le dos à quelques reprises, a connu une autre première demie difficile et a entendu les huées à quelques reprises.

Les huées ont repris de plus belle sur le tout premier jeu de la deuxième demie, qui a donné lieu pendant plusieurs minutes à un concours de bottés de dégagement entre Duval et Westwood.

C'est Thomas Whitfield qui a finalement mis un peu d'animation dans le stade quand il a intercepté une passe de Glenn au 37 des Alouettes. C'était sa première interception dans la Ligue canadienne.

Mais tout ce que Calvillo a réussi à faire, c'est de se faire plaquer une autre fois derrière sa ligne de mêlée quand l'attaque n'est allée nulle part.

Ce n'est qu'en fin de troisième quart que l'attaque des Alouettes a repris vie, mais pour très peu de temps. Éric Lapointe a réalisé deux bons gains sur des courses au sol avant que Calvillo ne remette le ballon à Robert Edwards. Il a lui aussi réalisé une belle course, mais voulant trop en faire, a échappé le ballon sur le jeu. Anthony Malbrough l'a récupéré et l'a ramené jusqu'au 40 des Alouettes.

À la toute fin du quart, Avon Colbourne a finalement donné aux amateurs la chance de se réjouir quand il a ramené sur une distance de 95 verges une tentative de placement ratée de Westwood.

Ce premier haut fait d'armes a conduit au touché de Robert Edwards sur une belle course de

15 verges après seulement 46 secondes de jeu au quatrième quart.

C'était son 12e touché de la saison, mais son premier seulement depuis le huitième match de la saison contre les Stampeders de Calgary le 12 août.

Et après avoir repris le ballon loin dans leur territoire, les Alouettes ont mis sur pied une belle poussée qui s'est soldée par un placement de 44 verges de Duval après que Ben Cahoon, pourtant si fiable habituellement, ait échappé une passe de Calvillo quand il avait le ballon dans les mains.

Mais Westwood a redonné les devantrs 17-14 aux visiteurs avec un placement de 40 verges à 9:34.