Coupe Ryder - L'Europe prend les commandes

En pleine action hier, l’Anglais Luke Donald, avec Tigers Woods en arrière-plan.
Photo: Agence Reuters En pleine action hier, l’Anglais Luke Donald, avec Tigers Woods en arrière-plan.

Straffan, Irlande — L'Europe a bien entamé la défense de son titre en menant 5 à 3 face aux États-Unis et un Tiger Woods à la peine hier soir, à l'issue de la 1re journée de la coupe Ryder qui se tient jusqu'à demain sur le parcours du K Club, à Straffan, près de Dublin.

Cette légère avance, moindre que celle de l'édition 2004 (6,5 à 1,5 après le premier jour), est tout de même prometteuse pour les Européens.«Je suis si heureux pour mes gars. Chacun d'entre eux a merveilleusement joué», s'est félicité le capitaine européen, le Gallois Ian Woosnam. «Cinq points, nous aurions pris ça ce matin», a renchéri Colin Montgomerie. «Nous nous en sommes particulièrement bien tirés cet après-midi, sans aucune défaite», a estimé le joueur écossais qui avait apporté en 2004 le point décisif pour la victoire finale des Européens (18,5 à 9,5).

Le capitaine américain, Tom Lehman, ne pouvait pas en revanche cacher sa déception: «À 5-3, ce n'est pas fini. Mais il nous faut revenir et décider que cela ne va pas se reproduire.»

«Cela nous pique un peu au vif, a ajouté Lehman. Mais je pense que les deux équipes ont bien joué cet après-midi. Nous aurions pu avoir un peu plus de chance sur les greens mais nous avons joué sérieusement, avec beaucoup de coeur.» Le capitaine américain aurait sans doute souhaité que ses stars, notamment Tiger Woods, donnent l'exemple.

Mais une fois de plus, Woods a peiné en Coupe Ryder. S'il a remporté son quatre balles (les deux joueurs de chaque équipe jouent leur propre balle, le meilleur des quatre remporte le point), c'est grâce à Jim Furyk. Le numéro un mondial a laissé échapper sa première balle qui a fini dans le lac.

Et dans le quatuor (deux joueurs de la même équipe jouent alternativement la même balle), l'Anglais Luke Donald et l'Espagnol Sergio Garcia les ont battus de deux trous sans contestation possible, les errements de Woods, sous les yeux de l'ancien président américain George Bush père, étant pour beaucoup dans ce point perdu.

Le vendredi n'a jamais réussi à Woods en Coupe Ryder. Lors de ses quatre participations précédentes, il a perdu sept de ses huit matches disputés lors du premier jour. Samedi est à nouveau consacré aux doublettes (quatre balles et quatuor), tandis que les douze matches individuels (match-play) se dérouleront demain.