Hockey - Therrien veut relancer l'attaque à cinq

Philadelphie - Patrice Brisebois n'a pu s'empêcher de manifester sa joie lorsque l'attaque à cinq a finalement produit un but durant l'entraînement d'hier au Centre Bell. La réaction de Brisebois se comprend aisément.

L'attaque à cinq du Canadien n'a donné que deux buts en 32 avantages numériques, un rendement qui place l'équipe au 30e et dernier rang dans la Ligue nationale. Le Tricolore est actuellement à 0 en 18, le dernier but ayant été réussi par Yanic Perreault contre les Flyers de Philadelphie.

Afin de corriger la situation, Michel Therrien a créé deux unités distinctes qu'il lancera dans la mêlée face aux Flyers de Philadephie, ce soir, au First Union Center.

«Nous avons identifié 10 joueurs qui vont jouer dans l'attaque à cinq, a annoncé l'entraîneur. Mais pour marquer, nous allons devoir travailler plus fort et créer de meilleures occasions de compter. Notre jeu de puissance est en train de nous coûter des points au classement, a-t-il déploré.

«On va devoir faire preuve de plus d'intensité et travailler autant que les joueurs qui écoulent la pénalité. Jusqu'ici, notre niveau d'intensité est plus faible que celui de l'adversaire. Il suffit qu'un joueur ne fasse pas son travail pour que la rondelle quitte le territoire offensif», a ajouté Therrien.

Koivu, puis Gilmour

La première unité sera composée de Saku Koivu, Richard Zednik, Yanic Perreault, Andreï Markov et Brisebois. La deuxième sera formée de Doug Gilmour, Donald Audette, Oleg Petrov, Ron Hainsey et Craig Rivet. Therrien a expliqué que les deux unités vont travailler de façon différente en raison de la présence d'Audette.

«L'unité de Koivu compte seulement des gauchers parmi les attaquants, alors que celle de Gilmour mise sur Audette qui est droitier. C'est pourquoi les approches sont un peu différentes. Audette peut se placer près du filet et attendre la rondelle. Quant à l'unité de Koivu, nous avons trois joueurs qui s'entendent bien sur la glace et qui font bien circuler la rondelle.»

Czerkawski écarté

On remarquera l'absence de Mariusz Czerkawski dans l'attaque à cinq. Son temps de glace ne cesse de décroître, lui qui a été limité jusqu'ici à un but (dans un filet désert) et une passe.

«On s'attend à une meilleure production de sa part, a noté Therrien. Il doit absolument augmenter son niveau d'intensité.»

Tout l'entraînement d'hier a été consacré à l'attaque à cinq. Le gardien Jeff Hackett était bien placé pour constater les problèmes de l'équipe.

«Pour marquer, une équipe doit créer de la circulation et élargir les lignes de passe en faisant circuler rapidement la rondelle», explique le vétéran gardien.

«Il faut aussi lancer davantage de la ligne bleue. Brisebois, Hainsey et Markov possèdent tous de bons tirs, même s'ils n'ont pas la force d'un Al MacInnis», a-t-il précisé.