Tour de france - L'Australien Robbie McEwen remporte la deuxième étape

Esch-sur-Alzette, Luxembourg — L'Australien Robbie McEwen (Davitamon-Lotto) a remporté hier au sprint la deuxième étape du Tour de France entre Obernai et Esch-sur-Alzette au Luxembourg, un parcours de 228,5 km, tandis que le Norvégien Thor Hushovd récupérait le maillot jaune pris la veille par l'Américain George Hincapie (Discovery Channel).

Au classement général, Hushovd (Crédit Agricole), qui a déchaussé dans la toute fin de l'étape, reprend donc la tête, devant le Belge Tom Boonen (Quick Step), deuxième de l'étape, et McEwen.

La victoire d'étape d'hier était la neuvième de l'Australien en neuf Tours. Il peut espérer obtenir le maillot vert du meilleur sprinter au classement par points, qu'il avait enfilé en 2002 et 2004.

La troisième étape, de 216,5 km, aura lieu aujourd'hui entre Esch-sur-Alzette et Valkenburg, aux Pays-Bas. La Grande Boucle revient en France demain avec une course de 128,6 km entre Huy en Belgique et Saint-Quentin. Le Tour de quelque 3657 km s'achèvera le 23 juillet sur les Champs-Elysées.

La deuxième étape, la plus longue avec la 13e du 15 juillet entre Beziers et Montélimar (230 km), s'est courue sous un grand soleil, la température de la route frôlant les 50 degrés.

«C'était une journée longue et difficile. Il faut boire beaucoup», a commenté McEwenn. «À 34 ans, je n'ai pas encore ralenti, a-t-il ajouté, mais chaque année il faut faire et refaire ses preuves.»

Quant au vainqueur du prologue et détenteur du maillot jaune Hushovd, le bras recousu après été blessé par un objet publicitaire tendu par un spectateur dimanche, il a reconnu que c'était encore douloureux hier et qu'il avait du mal à bouger le bras mais dans le sprint final «on oublie la douleur», a-t-il dit.

«J'ai le maillot jaune, je ne peux pas me plaindre», a ajouté le maillot vert 2005.

Le Norvégien a repris son maillot à Hincapie grâce aux secondes de bonification obtenues dans les sprints intermédiaires et à sa troisième place au classement d'étape et espère bien rester en jaune au moins jusqu'au contre-la-montre individuel de 52 km de samedi entre Saint-Grégoire et Rennes.

Pour ce qui est de l'incident au cours duquel McEwen a légèrement dévié, sa chaussure gauche allant toucher la roue avant de Hushovd, les deux cyclistes en ont discuté après l'arrivée et «nous restons amis», a assuré McEwen. «Ce n'était pas sa faute», a estimé Hushovd.