Tennis - Federer et Nadal continuent de dominer à Wimbledon

Toujours imbattable, Rafael Nadal a franchi les huitièmes de finales sans céder un set.
Photo: Agence Reuters Toujours imbattable, Rafael Nadal a franchi les huitièmes de finales sans céder un set.

Londres — Roger Federer et Rafael Nadal sont toujours inarrêtables au tournoi de tennis de Wimbledon, où ils ont franchi hier les huitièmes de finale sans céder un set.

Le Suisse, triple tenant du titre, a balayé 6-3, 6-3, 6-4 le Tchèque Tomas Berdych, un des adversaires qui semblaient capables de lui poser quelques problèmes. Mais comme le Français Richard Gasquet et l'Anglais Tim Henman, le le jeune cogneur de 20 ans, 14e mondial, a été balayé en moins d'1h30 min.

Il est loin le temps où Berdych avait battu le meilleur joueur du monde aux jeux Olympiques d'Athènes. Le Tchèque, dominé trois fois depuis, a paru baisser les bras après quelques échanges face à un Federer déchaîné au service (21 aces).

Le Suisse, désormais invaincu en 45 matches sur gazon, va affronter Mario Ancic, vainqueur en cinq sets 6-4, 4-6, 4-6, 7-5, 6-3 de l'espoir serbe Novak Djokovic,

19 ans. On ose à peine dire que le Croate pourrait inquiéter le no 1 mondial, même s'il est le dernier à l'avoir fait chuter sur herbe, à Wimbledon en 2002.

Nadal fait aussi forte impression, mais contrairement à son grand rival, il bénéficie d'un tableau bien dégagé. C'est ainsi un qualifié, Irakli Labadze, qu'il a écarté de sa route 6-3, 7-6 (7/4), 6-3.

Labadze, ancien membre du Top 50 retombé dans l'anonymat des tournois Challengers (deuxième division de l'ATP), n'a pas réussi à imiter Alex Metreveli, le dernier Géorgien à avoir disputé les quarts de finale à Wimbledon en 1974, sous la bannière soviétique.

Première Chinoise

En quarts de finale, le Majorquin affrontera Jarkko Nieminen, un gaucher comme lui. Il s'agira de son troisième adversaire de ce type depuis le début du tournoi après Alex Bogdanovic et Irakli Labadze, mais le Finlandais devrait être le plus coriace de tous.

Au printemps à Barcelone, Nieminen avait failli interrompre la série de victoires sur terre battue que Nadal allait porter à 60 à Roland-Garros (il avait mené 6-4, 4-1). Et sur herbe, il devrait être encore plus dangereux.

Les deux autres quarts opposeront l'Australien Lleyton Hewitt au Chypriote Marcos Baghdatis, auteur de son premier résultat probant depuis sa finale à l'Open d'Australie, et le vétéran suédois Jonas Bjorkman (34 ans) au Tchèque Radek Stepanek.

La journée a été marquée par un événement historique dans le tableau féminin, la première qualification d'une Chinoise pour les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Li Na, la meilleure des six Chinoises du Top 100, a battu la Tchèque Nicole Vaidisova, demi-finaliste à Roland-Garros, en trois sets 4-6, 6-1, 6-3.

Il y aura une autre invitée-surprise dans les huit dernières prétendantes au titre, la Française Séverine Brémond, 129e mondiale sortie des qualifications. Le reste du plateau sera constitué des favorites: les Belges Justine Henin-Hardenne et Kim Clijsters, la Française Amélie Mauresmo et les Russes Maria Sharapova, Anastasia Myskina et Elena Dementieva.

Cette dernière a porté l'estocade au tennis américain en éliminant Shenay Perry. Les Etats-Unis n'auront aucun représentant en quarts de finale, ni chez les hommes ni chez les femmes.